couple orgasme
— Lisa-S / Shutterstock.com

Les mathématiques sont beaucoup plus intéressantes qu’on ne le pense. Les maths permettent notamment de traduire de nombreux aspects de notre vie en chiffres et en formules. Dans une première dans l’histoire, des chercheurs ont défini un modèle mathématique pour atteindre l’orgasme.

Maths et sexe peuvent faire bon ménage

« Sexy » n’est sans doute pas la première chose qui nous viendrait à l’esprit lorsqu’on parle de mathématiques. Pourtant, les maths peuvent bel et bien être liées aux relations sexuelles et, plus précisément, aux orgasmes sexuels. Dans une nouvelle étude, des mathématiciens de l’université du Sussex ont notamment créé le tout premier modèle mathématique de la meilleure façon d’atteindre l’orgasme sexuel. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Chaos : An Interdisciplinary Journal of Nonlinear Science.

À titre de rappel, un modèle mathématique est une description ou une représentation d’un problème du monde réel en termes mathématiques. Les modèles mathématiques se présentent généralement sous forme d’équations. Ces équations sont utilisées à la fois pour aider à comprendre le problème d’origine et pour découvrir de nouvelles caractéristiques du problème. La modélisation est au cœur d’une grande partie de notre compréhension du monde et permet aux chercheurs et aux ingénieurs de concevoir la technologie du futur.

Dans ce cas précis, les chercheurs ont collecté et combiné des décennies de données sur l’excitation physiologique et psychologique pour modéliser les conditions idéales pour atteindre l’orgasme. « Nos résultats couvrent les aspects physiologiques et psychologiques nécessaires pour atteindre l’orgasme. Ils renforcent et prouvent mathématiquement les études existantes sur la psychologie du sexe », a déclaré le mathématicien Konstantin Blyuss, auteur principal de l’étude, dans un communiqué.

orgasme
— volkovslava / Shutterstock.com

Des équations qui peuvent aider à améliorer la vie sexuelle des gens

Les chercheurs se sont notamment inspirés de l’utilisation des mathématiques pour analyser et améliorer les performances sportives. Ils ont décidé de se concentrer sur l’orgasme masculin, surtout parce qu’il est moins complexe que l’orgasme féminin. À cet effet, ils ont suivi et analysé des données d’études antérieures sur les quatre étapes du cycle de l’orgasme masculin : l’excitation, le plateau, l’orgasme et la régression. Le constat le plus important de leur analyse étant que trop d’excitation psychologique au début de l’acte sexuel peut rendre plus difficile l’atteinte de l’orgasme.

Les chercheurs ont ensuite créé deux équations mathématiques pour représenter leurs découvertes ; une qui couvre les aspects physiologiques de l’atteinte de l’orgasme, et une autre qui couvre les aspects psychologiques. Les chercheurs ont rappelé que ces équations ne sont pas vraiment d’une grande aide lorsqu’on est dans le feu de l’action. Mais cela ne signifie pas qu’il s’agit d’équations inutiles. Ces modèles mathématiques peuvent notamment aider pour « le traitement clinique des dysfonctions sexuelles, ainsi que pour fournir au grand public une formule testée pour améliorer leur vie sexuelle ».

Selon les chercheurs, la prochaine étape serait maintenant de se focaliser sur les orgasmes féminins. Pour aller plus loin, découvrez si l’orgasme a encore des secrets pour vous avec notre quiz.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments