A l’Université de Boston, une innovation insolite est en train de voir le jour. Des chercheurs ont mis au point des panneaux acoustiques capables de bloquer le son tout en laissant passer l’air et la lumière.

UN PANNEAU RÉALISE GRACE A L’IMPRESSION 3D

Les panneaux acoustiques classiques qui ornent les murs des studios d’enregistrement sont connus pour retenir le son, aussi fort soit-il. Cependant, ils bloquent également la lumière, ce qui rend les pièces très sombres. Mais des chercheurs de l’Université de Boston pourraient avoir trouvé une solution sans perdre en isolation sonore. Pour le créer, ils ont fait appel à 3 éléments : les mathématiques, l’informatique et l’impression 3D.

Dans un premier temps, ils ont calculé avec précision tous les éléments qui font qu’un matériau peut bloquer les ondes sonores. Ils ont pris également en compte le fait que l’air et la lumières doivent pouvoir passer. Puis ils ont réalisé des simulations par ordinateur afin de vérifier si les calculs étaient bons. Enfin, les panneaux en question ont été réalisés avec l’aide d’une imprimante 3D.

L’impression 3D au service de l’isolation acoustique

L’ACOUSTIQUE PRE-TESTÉE SUR ORDINATEUR 

Une fois le matériau imprimé, les chercheurs l’ont testé en conditions réelle. Pour cela, il a été placé à l’extrémité d’un tuyau de PVC dont l’autre partie était placée sur un haut-parleur. Le test a révélé que le son était bloqué à 94 % avec le matériau isolant. Xin Zhang, l’un des chercheurs travaillant sur le projet a été très surpris de l’efficacité du matériau.

« L’idée est que nous pouvons maintenant concevoir mathématiquement un objet qui peut bloquer les sons de n’importe quoi. Nous avons vu ce genre de résultats dans notre modélisation informatique pendant des mois – mais c’est une chose de voir les niveaux de pression acoustique modélisés sur un ordinateur, et une autre d’en entendre l’impact. »

Avec ce matériau, le son est bloqué à 94%

A QUOI POURRAIT SERVIR CE NOUVEL ISOLANT ACOUSTIQUE ?

D’après les spécialistes, le métamatériau acoustique pourrait être utilisé dans de nombreux domaines. Au delà du milieu musical, il serait utile pour atténuer le son généré par les appareils d’imagerie médicale, les systèmes de ventilation ou encore les bruits des drones.

Pour Reza Ghaffarivardavagh (un autre des chercheurs ayant développé ce produit), « Notre structure est super légère, ouverte et belle. Chaque pièce pourrait être utilisée comme une tuile ou une brique pour construire un mur perméable et silencieux. »

Le matériau pourrait bloquer le son des climatiseurs

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Michel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Michel
Invité
Michel

94% est un chiffre impressionnant mais trompeur. Une diminution de 50% de la puissance sonore ne correspond qu’à une baisse de 3dB de la pression acoustique. Soit 75% pour 6 dB, 87,5% pour 9 dB et 93,75% pour 12 dB. Ce matériau permet donc une atténuation d’environ 12 dB. C’est… Lire la suite »