La rentrée scolaire approche à grands pas et les règles sanitaires se dévoilent. Le ministre de l’Éducation a annoncé le port obligatoire du masque pour les élèves et les professeurs. Toutefois, certains établissements auront des masques différents puisqu’ils seront transparents.

Un masque transparent distribué à certains professeurs

Jean-Michel Blanquer a annoncé le 27 août sur France Inter une nouvelle mesure pour faire face au coronavirus. En plus de la distanciation sociale, le port du masque sera obligatoire pour les professeurs comme les élèves dès la rentrée. Toutefois, il y a quelques exceptions à relever notamment en maternelle. Il est difficile de faire classe avec la moitié du visage complètement cachée… C’est pourquoi certains enseignants dont ceux « en charge des enfants malentendants » et « des classes Ulis » recevront « au cours des prochains jours » des masques transparents.

Le but est de faciliter la communication. « Je pense en particulier aux élèves qui ont besoin de lire sur les lèvres du professeur », précise le ministre de l’Éducation. Ces derniers sont distribués uniquement « quand c’est nécessaire, et c’est vrai aussi par exemple pour les professeurs qui ont en charge des enfants malentendants, des masques transparents qui permettent de voir le mouvement de la bouche ».

― Halfpoint / Shutterstock.com

Un masque essentiel pour les professeurs

Françoise Lantheaume, sociologue et professeures des universités en sciences de l’éducation, affirme à l’Huffington Post que « le visage d’un enseignant, avec leur corps, est un outil extrêmement important. Avec le masque, ils en sont privés, c’est comme enlever sa truelle au maçon. »

En effet, certains enseignants ont déjà eu de nombreux problèmes lors du déconfinement : « On doit faire des efforts, parler un peu plus fort pour bien articuler et être compris des enfants », partage Sandrine, enseignante en CE2 à Tourcoing. Avant cette annonce, le masque était vendu 10,90 € l’unité, un budget conséquent dont le prix doit baisser a demandé la secrétaire d’État le 22 août.

Que pensez-vous de cette initiative ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de