— Dragana Gordic / Shutterstock.com

Alors que le déconfinement approche à grands pas, chacun commence à s’approvisionner en masques afin de pouvoir sortir tout en limitant la propagation du coronavirus. Certains les achètent à la pharmacie, d’autres les fabriquent eux-mêmes… Un collectif grenoblois a conçu un masque réutilisable 100 fois afin d’offrir une alternative durable aux masques jetables.

Un collectif d’entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui comprend notamment Michelin, le Commissariat aux énergies atomiques de Grenoble et la PME Ouvry de Lyon, ont réalisé l’Ocov, un masque 100 % made in France et réutilisable jusqu’à 100 fois. Ils ont travaillé sur ce projet pendant plusieurs semaines à partir d’une impression 3D suite à une demande des internes du CHU de Grenoble, qui s’inquiétaient de la pénurie de masques pour le personnel soignant.

Le masque Ocov recouvre le nez, la bouche et le menton grâce à une pièce faciale souple, en plastique hypoallergénique, qui est maintenue par des sangles et qui épouse la forme du visage. Il dispose de cinq filtres lavables et interchangeables, qui sont utilisables une vingtaine de fois chacun. Le filtre est à placer directement entre la jupe du masque et le capuchon.

“Lors des tests de filtration, ce FMP1 a démontré un taux de fuite d’air expiré inférieur à 2 %, moindre que celui des FFP 1 ou 2, qui doit être inférieur à 8 %”, détaille Pierre-Emmanuel Frot, ingénieur et membre du collectif. Il assure une bonne étanchéité entre l’atmosphère ambiante et le visage du porteur et sera commercialisé à 28 euros, ce qui revient à 28 centimes l’usage.

L’entreprise lyonnaise Ouvry est déjà en cours de fabrication des 5 000 premiers masques. “L’objectif est de produire un million de masques par semaine courant mai et de dépasser les 5 millions d’ici à fin juin, ce qui correspond à 500 millions de masques jetables actuels.” 130 000 masques sont déjà réservés et l’entreprise Michelin offrira une partie des masques commandés aux agences régionales de santé (ARS). Le masque « est prioritairement destiné aux personnels soignants et exposés », peut-on lire sur le site. Une commercialisation est prévue dans les prochaines semaines. Ses concepteurs ont d’ores et déjà prévu de le décliner sous différents coloris, et même de le personnaliser.

https://twitter.com/cea_officiel/status/1247552312765296641

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de