Manchots du cap
— Sergey Uryadnikov / Shutterstock.com

Pour ressembler davantage à leurs proches et aux membres de leur colonie, les pingouins africains adoptent un comportement bien particulier. En effet, ils modifient leur accent et manière de s’exprimer. Explications.

Pour ressembler toujours plus à leurs semblables, les pingouins africains parviennent à modifier leur manière de s’exprimer. Une capacité qui n’était auparavant connue que chez quelques espèces animales, mais aussi chez l’Homme. Pour constater cela, Luigi Baciadonna, de l’université de Turin, en Italie, et son équipe ont enregistré des pingouins africains de trois colonies différentes pendant trois ans. Ils ont aussi étudié les modèles de comportement de l’une de ces colonies afin de différencier les partenaires des amis au sein du groupe. Puis, ils ont analysé des expressions orales particulières que les pingouins émettent lorsqu’ils sont isolés ou qu’ils suivent un proche. Au total, quatre manières de s’exprimer représentant la fréquence et l’amplitude ont été comparées.

Résultat : les voix des pingouins qui étaient partenaires et suivaient les autres sont devenues similaires à celles des autres au fil du temps. Une manière de s’adapter qui aiderait ces animaux à trouver plus facilement leurs compères. « Imaginez que vous êtes dans un pub, que vous êtes avec vos amis et que le bruit de votre environnement est vraiment super bruyant », a expliqué Luigi Baciadonna. « Ce que vous faites, c’est essayer de commencer à parler d’une certaine manière pour que votre communication soit plus efficace. »

Cette capacité à modifier sa voix est appelée accommodation vocale. Un élément clé de l’apprentissage vocal. L’identification des espèces qui présentent une adaptation vocale pourrait d’ailleurs fournir des indices sur l’évolution de l’apprentissage vocal. Elle pourrait aussi aider à la cohésion de groupe et aux liens sociaux entre les pingouins. « Ce résultat est très intéressant, car vous trouvez ces pièces intermédiaires dans le puzzle de la façon dont l’apprentissage vocal pourrait évoluer et quelles pressions de sélection pourraient être impliquées. Il pourrait y avoir une grande variété d’espèces différentes capables de modifier légèrement leurs vocalisations et d’avoir cette capacité d’accommodation vocale, mais nous ne le savons pas encore », a ajouté Sara Torres Ortiz, de l’Institut Max-Planck d’ornithologie à Munich, en Allemagne.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
marsupilami62
marsupilami62
21 jours

Les manchots ne sont EN AUCUN CAS, des « pingouins »