— Chase Dekker / Shutterstock.com

Tout comme nous, les mammifères peuvent vouloir des enfants. Toutefois, certains préfèrent attendre des conditions pleinement favorables avant de mettre au monde leurs petits. Leurs conditions de vie et leur environnement peuvent effectivement ne pas être propices à la survie de leur future progéniture. Explications.

Après plusieurs recherches sur le mécanisme qui permet à certains animaux de reporter leur gestation, des spécialistes de l’université de Washington ont rapporté dans la revue Developmental Cell qu’ils ont réussi à apporter plus de précisions sur le mécanisme à l’origine de ce phénomène.

Phoques, loutres, ours bruns, polaires et noirs, tatous, pandas géants, souris, rats ou encore kangourous : voici certaines des espèces animales dont les femelles sont capables de réaliser ce que nous appelons une diapause embryonnaire, autrement dit l’attente de conditions propices de survie. Pour cela, elles plongent leur embryon dans une phase de dormance avant qu’il puisse s’implanter dans l’utérus.

Enfin, plusieurs paramètres entrent en compte pour savoir si les femelles vont poursuivre ou non leur gestation : les saisons, la température, la lumière, l’humidité, l’accessibilité à la nourriture, les réserves de graisse, d’énergie, de nutriments ou encore la présence d’aînés pas encore sevrés.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de