Si le fait de pouvoir contrôler des membres prothétiques à l’aide de la pensée ne figurait auparavant que dans les œuvres de science-fiction, il semblerait que la science ait assez évolué pour cela soit une réalité. Des scientifiques ont en effet réussi à créer une main artificielle gonflable dont les mouvements peuvent être contrôlés par la pensée.

Une prothèse qui peut être d’une grande aide pour les activités quotidiennes

Tant d’actions que nous effectuons au quotidien reposent sur les mouvements précis de nos mains. Pour les personnes qui ont subi une amputation d’un membre supérieur, les prothèses représentent une alternative qui peut rendre une partie des fonctions manuelles. Malheureusement, ces prothèses sont souvent lourdes, rigides et coûteuses. Heureusement, la science ne cesse de progresser et les chercheurs ne cessent d’innover pour créer des produits plus pratiques et plus accessibles au plus grand nombre. C’est le cas avec cette main artificielle gonflable créée par les scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université Jiao-tong de Shanghai.

Selon les résultats de leurs recherches publiés dans la revue Nature Biomedical Engineering, cette main neuroprothétique gonflable de haute technologie peut être contrôlée par la pensée. Plus précisément, la main prothétique – qui fait penser à Baymax, le robot dans le dessin animé Big Hero 6 – fonctionne grâce à un modèle informatique lié à une pompe à pression qui permet d’imiter les mouvements habituels et prévisibles de la main. « Nous avons développé des modèles capables de prédire la déformation de la main sous des pressions pneumatiques appliquées », a expliqué le professeur Xuanhe Zhao, auteur principal de l’étude, à Create Digital.

Par la suite, un algorithme décode les signaux musculaires recueillis par les capteurs compris dans le dispositif et les associe aux modèles courants de mouvements de la main. Il est également intéressant de savoir que, contrairement aux autres neuroprothèses qui sont généralement construites avec du métal et du plastique, cette main gonflable a été fabriquée avec du silicone renforcé par un squelette en fibre de carbone, ce qui la rend plus flexible et plus semblable à une véritable main humaine. Selon les premières démonstrations du dispositif, la main prothétique a permis d’effectuer de nombreuses activités quotidiennes, comme fermer une valise, verser un verre de jus, saisir un verre de vin ou caresser un chat.

© MIT

Une prothèse pratique, légère et abordable

En plus de sa praticité, cette main gonflable a bien d’autres avantages. Il y a en premier lieu l’avantage du poids : beaucoup plus légère que la majorité des autres modèles de prothèse, cette main gonflable ne pèse qu’environ 225 grammes. Ensuite, la prothèse est également peu coûteuse. Selon les chercheurs, les composants de cette nouvelle main robotique ne coûtent qu’environ 500 dollars. Enfin, le plus grand avantage étant que la main prothétique permet de rétablir une sensation primitive dans le membre résiduel d’un volontaire. Cela est notamment possible grâce à des capteurs placés au bout des doigts de la prothèse. Ces capteurs permettent de savoir quand il touche quelque chose en envoyant une vibration à un patch situé à l’autre extrémité de la prothèse, à la jointure avec le membre résiduel.

Pour l’instant, la prothèse n’est pas encore assez aboutie pour qu’elle puisse être commercialisée. « Ce n’est pas encore un produit, mais les performances sont déjà similaires ou supérieures aux neuroprothèses existantes, ce qui nous enthousiasme. Il existe un énorme potentiel pour produire cette prothèse souple à très faible coût, pour les familles à faible revenu qui ont subi une amputation », a déclaré Xuanhe Zhao dans un communiqué. Ainsi, l’équipe de chercheurs compte très certainement améliorer leur création. Ils prévoient notamment d’augmenter la vitesse des mouvements pneumatiques et de permettre une plus grande variété de mouvements de la main, avant de procéder à une éventuelle commercialisation.

3
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
sans brasYves BUISSONFirst Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Avec une brique de jus,de lait pleine?

Yves BUISSON
Invité
Yves BUISSON

Pour traire une vache ou une chèvre, peut-être bientôt.

sans bras
Invité
sans bras

moije n’ai qu’un bras de naissace eet mr buisson comme con je trouve ce reportage intéressant