Des lycéens à Pau enseignent le français à des migrants qui sont mineurs. Une très belle initiative, aussi enrichissante pour les élèves que pour les migrants.

Quand les jeunes s’entraident

Voici un bel exemple d’humanité et d’entraide. Depuis avril, une trentaine d’élèves du lycée Louis-Barthou à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, donnent des cours du soir à 40 migrants mineurs confiés à l’Association Jeunesse Innovation Réinsertion (AJIR) par le Conseil départemental et l’Aide sociale à l’enfance. Le but est de les aider à mieux s’insérer dans la société. En effet, les jeunes migrants sont souvent isolés et éprouvent des difficultés pour s’en sortir.

Ces élèves du lycée Louis-Barthou sont issus de classes de première, terminale et de prépas. Les cours de français sont donnés trois fois par semaine de 19 à 20 heures.

Une expérience enrichissante pour tout le monde

France bleu est parti à la rencontre de ces jeunes. Parmi ces lycéens qui contribuent à l’insertion des jeunes migrants, il y a Clémence. Elle est élève en prépa et c’est la professeure d’Aboubakar. Il est originaire de Guinée-Conakry et est arrivé en France il y a sept mois seulement. Le jeune homme est très heureux de l’aide qu’on lui apporte : « Dans la vie, rencontrer des personnes gentilles, c’est pas facile. Je suis très content, ils m’aident beaucoup », a-t-il déclaré.

De son côté, Clémence tire elle aussi profit de cette expérience. Elle est heureuse de pouvoir transmettre ses connaissances et sa langue. Elle voit dans ces cours une façon d’ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure : « Ça fait vraiment relativiser. C’est peut-être naïf, mais quand on sort d’ici, on se dit qu’on a vraiment de la chance. »

Une initiative prise par les lycéens

Cette initiative vient des lycéens eux-mêmes. Ils ont rencontré à plusieurs reprises des mineurs isolés accueillis à Pau lors d’un tournoi de foot ou dans leur lycée. C’est après une série d’échanges qu’ils ont décidé d’aider ces jeunes en difficulté en leur apprenant le français. Cela leur permettrait de s’insérer plus facilement dans la société et de trouver un emploi.

Une convention a été signée ce jeudi à Pau entre le lycée Louis-Barthou et l’association AJIR, qui pilote le Dispositif d’accueil, d’accompagnement et d’insertion pour mineurs non-accompagnés lancé par le Département l’été dernier.

Félicitations donc aux jeunes du lycée Louis-Barthou pour leur engagement auprès des migrants. Une belle initiative qui démontre un bel esprit de solidarité chez les jeunes.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de