Ce terrifiant loup robot protège les récoltes des agriculteurs japonais

Pour éloigner les nuisibles qui dévorent les récoltes, la plupart des gens utilisent des épouvantails ou des objets brillants. Au Japon, un nouvel outil plus insolite aide les fermiers : un robot loup. Avec son allure de monstre et ses yeux rouges, cet épouvantail 2.0 est si efficace qu’il va avoir droit à une production de masse.

 

LE GRAND MÉCHANT LOUP ROBOT

Dans les champs japonais, des loups rodent. Cependant, les humains n’ont rien à craindre car ces loups sont simplement des épouvantails aux faux airs de monstres. Baptisé « Super Monster Wolf », cet épouvantail est un robot long de 65 cm et haut de 50 cm. Pour renforcer son allure effrayante, il est recouvert de fourrure et possède d’imposants crocs et une paire d’yeux rouges.

Son apparence n’est d’ailleurs pas la seule chose destinée à intimider. Dès qu’un animal approche, le robot le détecte. Il commence alors à hurler et ses yeux s’illuminent afin de faire fuir les nuisibles.

POURQUOI CHOISIR LE LOUP POUR PROTÉGER LES RÉCOLTES ?

Au départ, le Super Monster Wolf a été conçu afin d’aider certains fermiers vivant près de Kisarazu, dans la préfecture de Chiba. Fatigués de voir une bonne partie de leurs cultures de riz mangées par les sangliers, des chercheurs ont développé et testé à titre expérimental le loup robot en juillet 2017. Il s’avère que le loup, prédateur redouté, a été très efficace dans sa mission.

Dans les cultures où il était installé, les coopératives agricoles ont affirmé que les pertes avaient bien diminué. Et pour que l’épouvantail reste efficace, il dispose d’une galerie de sons variés faisant que les nuisibles ne s’habituent pas au bruit du monstre loup.

UN ÉPOUVANTAIL ÉCOLOGIQUE ?

Efficace dans un rayon d’un kilomètre, le loup robot est selon ses utilisateurs mieux qu’une clôture électrique mais aussi plus écologique. Ses fabricants ont affirmé qu’il fonctionnait grâce à des batteries solaires rechargeables. Autant de qualités qui ont conquis les agriculteurs qui souhaitent désormais en posséder un.

Le Super Monster Wolf a donc quitté le domaine de l’expérimentation et commence à être produit en masse. Ceux qui le souhaitent pourront prochainement « adopter » ce loup robot pour la modique somme de 514 000 yens (plus de 3 900 euros) ou en versant chaque mois un loyer de 90 euros environ afin de l’installer dans leurs cultures.


89 milliards de litres d’eau sont mis en bouteille et consommés chaque année dans le monde, soit 2822 litres chaque seconde !

— @DailyGeekShow