La mannequin Munroe Bergdorf — Featureflash Photo Agency / Shutterstock.com

Depuis l’assassinat de George Floyd le 25 mai dernier, de fortes émeutes embrasent les États-Unis et le mouvement Black Lives Matter prend une grande ampleur. Fondé en 2013 à la suite de l’assassinat du jeune lycéen Trayvon Martin et de l’acquittement de son meurtrier, ce mouvement milite contre le racisme systémique envers les Noirs et contre les violences policières à leur encontre. De nombreux suprémacistes blancs s’opposent à ce mouvement pour des raisons bien évidemment racistes, mais c’est aujourd’hui la firme L’Oréal qui est épinglée pour son double discours.

En effet, de nombreux internautes reprochent à L’Oréal de tenir un double discours. La marque dit soutenir le mouvement Black Lives Matter, ce qui paraît hypocrite à de nombreux internautes dans la mesure où en 2017, la firme avait rompu le contrat de la mannequin Munroe Bergdorf juste après que cette dernière a dénoncé le suprémacisme blanc, alors que les émeutes à Charleston faisaient rage et que de nombreux racistes et néonazis s’en étaient pris à des Noirs. Alors, de nombreux internautes se demandent quel est l’intérêt de soutenir le mouvement Black Lives Matter si on n’accepte pas la dénonciation de ce suprémacisme blanc ?

Munroe Bergdorf, qui était par ailleurs à l’époque la première mannequin transgenre à être embauchée par L’Oréal, avait déclaré : « Honnêtement, je n’ai plus d’énergie pour parler de la violence raciale des blancs. » Et avait insisté en précisant « Oui TOUS les blancs », ce qui avait déchaîné contre elle la haine de nombreux organismes de presse et pléthore de commentaires racistes. L’Oréal l’avait alors licenciée et déclaré que ses commentaires étaient « en contradiction » avec les valeurs de la marque. Alors que la mannequin dénonçait la vérité d’un système raciste, c’est elle qu’on a injustement traitée de raciste.

« L’Oréal valorise la diversité. Les commentaires de Munroe Bergdorf sont contraires à nos valeurs, nous avons donc décidé de mettre fin à notre partenariat avec elle. »

Munroe Bergdorf a donc réagi à la polémique et déclaré que ce soutien hypocrite du mouvement Black Lives Matter avait « engendré chez elle beaucoup de traumatismes », dus à sa première expérience avec L’Oréal. C’est via le réseau social Twitter qu’elle a à nouveau pris la parole et a dénoncé cette hypocrisie : « Où était mon soutien lorsque j’ai pris la parole ? Veuillez excuser mon langage, mais je suis vraiment en colère. F ** K YOU L’Oréal Paris. Vous m’avez laissé tomber d’une campagne en 2017 et m’avez jetée aux loups pour avoir parlé du racisme et de la suprématie blanche. Sans devoir de diligence, sans arrière-pensée. J’ai dû me défendre moi-même après avoir été dénigrée par la presse mondiale parce que VOUS ne vouliez pas parler de racisme. Vous ne pouvez PAS faire cela. Ce n’est PAS NORMAL, même pas le moins du monde. J’ai dit hier que ce ne serait qu’une question de temps avant que ces p***** de marques racistes ne saisissent des opportunités. Allez vous faire foutre. F ** k votre « solidarité ». Où était mon soutien lorsque j’ai pris la parole ? Je suis dégoûtée et j’écris ceci dans des flots de larmes. Si pour vous, je suis importante, ou le mouvement Black Lives Matter est important, alors ne laissez pas L’Oréal s’en sortir. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de