lazyllama / Shutterstock.com

Un nouveau projet de loi polémique se prépare à être adopté au Texas. Celui-ci protégera les entreprises plaidant effectuer certains actes au nom de leurs convictions religieuses. La loi offre ainsi davantage de protection aux homophobes qu’aux membres de la communauté LGBT+.

LES CONVICTIONS RELIGIEUSES BIENTÔT PROTÉGÉES

Le magazine TETU a mis en lumière une nouvelle mesure inquiétante qui va voir le jour au Texas. Greg Abbott, gouverneur de l’Etat, a signé un projet de loi visant à interdire la discrimination. Si cela sonne comme une bonne nouvelle, la discrimination qui sera bientôt interdite concerne les convictions religieuses.

Le texte stipule que l’administration ne pourra plus prendre de « mesure défavorable fondée entièrement ou en partie sur les convictions ou l’action d’une personne ». Concrètement, cette mesure vise à protéger les entreprises qui défendent et invoquent leurs « convictions religieuses » dans le cadre d’affaires de discrimination.

« LA DISCRIMINATION N’EST PAS TOLÉRÉE AU TEXAS »

L’application de ce projet de loi choque. En effet, il protège des entreprises au détriment d’autres personnes victimes de discriminations à cause de ces convictions. Classé 21e dans le classement des Etats les plus conservateurs d’Amérique en 2018 d’après un sondage, le Texas est un Etat où « la discrimination n’est pas tolérée » selon les dires de son gouverneur.

Cependant, elle est encore très présente. Ceux qui en souffrent le plus sont les personnes LGBT+. Les républicains au pouvoir se battent pour que les lois liées aux discriminations sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre soient maintenues.

LES DROITS LGBT MIS DE CÔTÉ ?

Dans cet Etat où le mariage « traditionnel » est important car lié à l’église, de nombreuses entreprises sont liées de près à des organisations anti-LGBT. Le projet de loi trouve d’ailleurs son origine dans ces relations dénoncées en mars dernier par des manifestants.

Une chaîne de burgers connue depuis plusieurs années pour faire des dons à des organisations conservatrices anti-LGBT voulait alors ouvrir un nouveau point de vente à l’aéroport de San Antonio. Le projet sonne comme une « victoire pour la liberté de religion » mais elle a un goût amer. Si son gouverneur se bat pour combattre la discrimination, elle ne concerne pas toutes les convictions.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de