aliments-sante
— Shlomit Koslowe / Shutterstock.com

Des chercheurs américains ont récemment établi la liste des cinq aliments les plus riches en prébiotiques. Généralement composés de glucides complexes, ces substances alimentaires s’avèrent essentielles au maintien d’une flore intestinale saine.

Les cinq meilleures sources de prébiotiques

Fibres alimentaires nourrissant les bonnes bactéries de nos intestins, les prébiotiques ont notamment été associés au bon fonctionnement du système immunitaire, ainsi qu’à la prévention de certaines affections courantes. Si un nombre croissant de travaux mettent en évidence leur importance pour notre santé, les aliments en présentant les plus fortes concentrations restaient jusqu’à présent assez obscurs.

Dans le cadre de travaux présentés à l’occasion de la réunion 2023 de l’American Society for Nutrition, Cassandra Boyd et John Gieng, de l’université d’État de San José, se sont appuyés sur des dizaines d’articles scientifiques afin d’établir la teneur en prébiotiques de quelque 8 690 types d’aliments.

Il s’est avéré que les cinq en contenant le plus (entre 100 et 240 milligrammes de prébiotiques par gramme) étaient, par ordre décroissant : les feuilles de pissenlit, le topinambour, l’ail, le poireau et l’oignon. Parmi les autres aliments « bien classés » figuraient également l’asperge et le niébé, ou haricot à œil noir, originaire d’Afrique tropicale.

oignon
— Pixel-Shot / Shutterstock.com

« L’International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics, en Californie, recommande un apport quotidien en prébiotiques d’environ 5 grammes par jour. Cet apport peut être atteint en mangeant seulement la moitié d’un petit oignon », explique Boyd dans un communiqué.

Les aliments les moins bien classés

Selon l’équipe, le blé, les produits laitiers, les œufs, les huiles et les viandes étaient les moins bien classés, tandis qu’environ 37 % des aliments analysés ne contenaient pas du tout de prébiotiques.

Bénéfiques pour la santé intestinale, les prébiotiques sont également connus pour favoriser la digestion. « Les données indiquent que les apports en fibres sont insuffisants dans toutes les régions du monde », souligne Boyd. « En consommant plus de prébiotiques, on consomme également plus de fibres en général. »

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
CRYSTEL NAVET
CRYSTEL NAVET
7 mois

Bonjour
Je pensais que les glucides étaient peu recommandés