Dans l’imaginaire collectif, les proies des lions sont les zèbres, les gazelles ou les buffles. Cependant, un comportement méconnu a été observé sur des lions du désert de Namibie. Leur régime alimentaire inclut désormais des créatures marines, résultant d’une adaptation de l’espèce à son environnement.

 

DE QUOI EST CONSTITUÉ CE RÉGIME ALIMENTAIRE ?

Autrefois habitués à manger oryx et autruches, les lions de Namibie ont vu leurs proies se raréfier au fil des ans. Les animaux qui vivent donc à proximité de l’océan, plus particulièrement près de la côte des Squelettes, se sont tournés vers d’autres proies à leur portée.

Plusieurs individus ont été observés par les spécialistes en train de chasser des cormorans ou des flamants roses. Cependant, d’autres lions se sont attaqués à d’autres proies comme des otaries à fourrure.

 

S’ADAPTER POUR SURVIVRE

Selon Flip Stander, auteur d’une étude publiée dans le Namibian Journal of Environment, ce choix insolite est stratégique pour les lions. Sur terre, les otaries sont plus lentes donc plus faciles à attraper. En prime, elles sont riches en graisse, ce qui permet de nourrir correctement l’ensemble du groupe.

Les lions ont compris qu’adapter leur régime alimentaire est indispensable s’ils veulent survivre sachant, qu’ils vivent dans une zone désertique. Ce choix est aussi lié au faible nombre d’individus vivant dans la région (entre 130 et 150).

 

UN CHANGEMENT QUI NE DATE PAS D’HIER ?

Ce n’est pas la première fois qu’un tel comportement est observé mais les photos capturées constituent un témoignage rare car très peu documenté. Les premières traces de ce changement de régime alimentaire chez le lion de Namibie remontent à 2006. A cette époque, des chercheurs avaient pu voir un groupe de lionnes dévorer un phoque. Il faut ensuite attendre 2017 pour avoir un autre témoignage de la sorte.

Le régime alimentaire de ces lions pourrait toutefois s’étoffer davantage d’après Flip Stander. Les lions ayant été observés dans des estrans, ils peuvent chasser aussi bien à marée haute qu’à marée basse. Leur menu pourrait alors comporter d’autres animaux comme des crabes, des mollusques ou encore des tortues.

© Pixabay

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de