Natee Meepian / Shutterstock.com

Quelques jours après les fuites de données ayant touché plus de 500 millions de comptes Facebook à travers le monde, les hackers se sont attaqués au réseau social professionnel LinkedIn. Selon un rapport de CyberNews, les données de 500 millions de comptes auraient notamment été mises en vente sur un forum populaire de hackers.

La base de données mise en vente comprend les noms complets, les identifiants, les numéros de téléphone, les adresses e-mail et les lieux de travail des utilisateurs. Pour prouver qu’il détient bien ces informations, le pirate vendrait les données sur deux millions de comptes LinkedIn pour seulement deux dollars en cryptomonnaies. En revanche, il réclamerait « une somme à quatre chiffres » pour la totalité des données sur 500 millions d’utilisateurs.

De son côté, LinkedIn indique que la plateforme n’a pas été piratée, mais que le hacker a tout simplement recouru à la technique du scraping, qui consiste à récolter automatiquement les informations publiquement accessibles en ligne. « Nous avons enquêté sur un ensemble présumé de données LinkedIn qui ont été mises en vente et avons déterminé qu’il s’agissait en fait d’une agrégation de données provenant d’un certain nombre de sites Web et d’entreprises. Il inclut des données de profil de membre visibles publiquement qui semblent avoir été extraites de LinkedIn. Il ne s’agissait pas d’une violation de données LinkedIn, et aucune donnée privée de LinkedIn n’a été incluse dans ce que nous avons pu examiner », a indiqué le réseau social professionnel.

Quoi qu’il en soit, CyberNews prévient que des individus malveillants peuvent lancer des campagnes de phishing pour subtiliser des mots de passe et identifiants à partir de ces données en fuite. Le média spécialisé conseille ainsi aux utilisateurs de LinkedIn de se montrer prudents.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de