L’image de la semaine : le rougeoyant Bryce Canyon est recouvert d’un doux manteau de neige

Nous ne nous lasserons jamais des généreux paysages qu’arbore le territoire américain. Mention spéciale pour le Grand Ouest qui plus est, la région des Etats-Unis qui abrite les plus beaux vestiges naturels. A l’image du parc national de Bryce Canyon, à qui l’hiver ne lui fait pas perdre de sa superbe. 

Du haut de ses 145 km2, le Bryce Canyon fait partie des plus grandes merveilles du Colorado et des États-Unis. Ses roches, plus jeunes que son aîné le Grand Canyon, sont nées de nombreux dépôts de sédiments et d’érosion du Cétacé au Paléocène, c’est-à-dire il y a 75 à 45 Millions d’années. Son isolation et son altitude, dont le point culminant est à 2 778 mètres,  lui confèrent une faune et une flore très rares et diversifiées, du Puma au Coyote, en passant par le Crotale de l’Ouest.

Si ce paysage somptueux semble nous venir d’une autre planète, l’homme y a pourtant fait ses premiers pas il y a bien longtemps. En effet, il faut revenir une dizaine de milliers d’années en arrière avant de voir les premiers hommes y mettre les pieds. Pourtant, aucune preuve archéologique indique qu’ils y vivaient en permanence. A cette époque, cet amphithéâtre naturel était fréquenté par des peuplades précolombiennes puis par des amérindiens Païutes, avant l’arrivée des premiers colons. Bryce Canyon, c’est le nom éponyme attribué suite au travail de charpentier effectué par Ebenezer Bryce dans la région.

Merci à Pedro Astra, l’artiste à l’origine de ce somptueux cliché.


Le cerveau humain génère une puissance continue d’environ 20 watts

— @DailyGeekShow