Léonard de Vinci
© Svk572WIKI / Wikimedia Commons

Léonard de Vinci (1452-1519) est l’un des plus grands génies de l’histoire de l’humanité. Artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, il a exploré tous les domaines du savoir à la Renaissance. Mais saviez-vous qu’il avait aussi annoncé la fin du monde ?

Selon des chercheurs du Vatican, Léonard de Vinci aurait caché un code secret dans son célèbre tableau “La Cène”, qui révèle sa vision de l’apocalypse. Il aurait également réalisé une série de dessins terrifiants sur le thème du déluge, vers la fin de sa vie. Nous vous invitons à découvrir ces œuvres étonnantes et le message qu’elles renferment.

Le secret de La Cène

La Cène est une fresque peinte par Léonard de Vinci entre 1495 et 1498, qui représente le dernier repas de Jésus avec ses disciples. Elle se trouve dans le réfectoire du couvent Santa Maria delle Grazie à Milan. C’est l’une des œuvres les plus admirées et les plus mystérieuses de l’artiste.

Sabrina Sforza Galitzia, une spécialiste des archives du Vatican qui a étudié les manuscrits de Léonard de Vinci à l’université de Californie, à Los Angeles, affirme avoir déchiffré un code secret basé sur l’astrologie et les mathématiques dans la fenêtre située au-dessus de la tête de Jésus. Ce code révèlerait la date et la nature de la fin du monde selon Léonard de Vinci.

D’après elle, Léonard de Vinci aurait prédit qu’un “déluge universel” commencerait le 21 mars 4006 et que l’humanité disparaîtrait définitivement le 1er novembre de la même année. Elle explique que cette prophétie est liée à la conception cyclique du temps de Léonard de Vinci, qui voyait l’histoire comme une succession d’âges d’or et d’âges sombres.

Le code secret dévoilé

Sabrina Sforza Galitzia a publié ses travaux dans un livre intitulé La Cène astronomique : le message caché de Léonard. Elle y explique comment elle a réussi à décoder le message caché dans la fenêtre au-dessus du Christ. Elle se base sur les écrits astrologiques et mathématiques de Léonard de Vinci, notamment le Codex Windsor, qui contient deux descriptions littéraires du déluge.

Selon elle, la fenêtre représente un diagramme cosmologique qui indique la position des planètes au moment du dernier repas du Christ. En appliquant un calcul complexe basé sur le nombre d’or et le cycle des éclipses solaires et lunaires, elle obtient la date du 21 mars 4006 comme début du déluge universel.

Elle affirme que cette date correspond à la fin d’un cycle cosmique de 8 000 ans, qui marque le passage d’un âge sombre à un âge d’or. Elle interprète le déluge comme une métaphore d’une transformation spirituelle et non comme une catastrophe physique.

Les dessins du déluge

Léonard de Vinci n’a pas seulement exprimé sa vision apocalyptique dans La Cène. Il a aussi réalisé une série de dessins à la pierre noire sur le thème du déluge, vers la fin de sa vie. Ces dessins sont conservés au château de Windsor, en Angleterre, et font partie de la collection royale. Ils montrent des scènes terrifiantes de destruction et de chaos, avec des flammes tombant du ciel, des eaux bouillonnantes et des arbres déracinés.

Ces dessins sont accompagnés de notes dans lesquelles Léonard de Vinci décrit le spectacle effrayant qu’il imagine : “Nous voyons tout autour de nous de vieux arbres déracinés et dénudés par la colère du vent, ainsi que des fragments de montagnes déjà dénudés par les torrents et qui étranglent maintenant les vallées jusqu’à ce que les rivières gonflées débordent et submergent les vastes terres et leurs habitants.”

La fascination pour le cataclysme

Léonard de Vinci était fasciné par les phénomènes naturels et leur représentation artistique. Il a étudié les nuages, les éclairs, les vagues, les tourbillons, les roches, les fossiles… Il a cherché à comprendre les lois qui régissent la nature et à en rendre compte avec précision dans ses œuvres.

Mais il avait aussi une conscience aiguë de la fragilité et de l’impermanence de tout ce qui existe. Il savait que la Terre avait connu des bouleversements majeurs dans le passé, comme le Déluge biblique ou les tremblements de terre. Il pressentait que l’humanité était exposée à des dangers imprévisibles et inévitables.

L’expression d’une angoisse personnelle

Ces dessins du déluge témoignent aussi de l’état d’esprit de Léonard de Vinci à la fin de sa vie. Il avait quitté l’Italie pour la France, à l’invitation du roi François Ier, qui lui offrait une pension et une résidence au château du Clos Lucé, près d’Amboise. Il était âgé, malade et conscient de n’avoir pas achevé tous les projets qu’il avait conçus.

Martin Clayton, responsable des estampes et des dessins au Royal Collection Trust, explique que “cette préoccupation pour la mort et la destruction peut être considérée comme l’expression profondément personnelle d’un artiste proche de sa fin – un artiste qui avait vu certaines de ses plus grandes créations inachevées ou détruites sous ses yeux, et qui avait un sens profond de l’impermanence de toutes les choses, même de la terre elle-même”.

Léonard de Vinci, un prophète crédible ?

La découverte du code secret de La Cène par Sabrina Sforza Galitzia a suscité beaucoup de scepticisme dans le monde scientifique. Certains ont mis en doute la validité de sa méthode et la fiabilité de ses sources. D’autres ont rappelé que Léonard de Vinci n’était pas le seul à avoir annoncé la fin du monde à une date précise, et que toutes ces prédictions se sont révélées fausses.

Léonard de Vinci était-il un prophète ou un visionnaire ? Avait-il accès à des connaissances cachées ou se laissait-il aller à son imagination ? Quelle que soit la réponse, il reste un artiste exceptionnel, dont les œuvres nous émerveillent et nous interrogent encore aujourd’hui.

Pour aller plus loin, voici les 10 meilleures idées de Léonard de Vinci.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MurieLandes
MurieLandes
10 mois

En tout cas pour La Cène, Léonard ne devait pas savoir que des Juifs arabes à cette époque; n’avaient surement pas la peau claire et encore moins les cheveux blonds ! Pour le reste chacun peut imaginer ce qu’il veut suivant son degré de névrose, c’est juste de la paréidolie.… Lire la suite »

Dupont
Dupont
10 mois

ça donnerait une respiration à la planète, lui permettrait de se ressourcer, mais faut-il attendre le 4ème millénaire pour cela?!