Portrait de l’illustre Legolas Vertefeuille, ce guerrier elfique qui a marqué les récits de J. R. R. Tolkien

Le Seigneur des anneaux est sans conteste l’une des plus grandes épopées jamais écrites. J. R. R. Tolkien nous a offert des mondes et des personnages si réalistes et détaillés, que certains murmurent qu’il aurait en fait découvert et vécu cette autre dimension qu’est la Terre du Milieu ! Parmi ses personnages les plus emblématiques : Legolas Vertefeuille, fils de Thranduil et prince de la Forêt Noire. Clairvoyant et agile comme personne, l’illustre représentant des Elfes au sein de la Communauté de l’Anneau est également un ami des plus fidèles. Découvrez sans plus attendre l’histoire de ce personnage à la fois gracile et puissant.

 

Legolas Vertefeuille, plus connu sous le nom de Legolas, est l’un des personnages emblématiques de la saga du Seigneur des anneaux, écrite en 1954 par J. R. R. Tolkien. Il apparaît pour la première fois dans le tome II du Seigneur des anneaux : les Deux Tours, au cours du chapitre : « Le Conseil d’Elrond ». Né à une date inconnue (il a environ 2900 ans lors de la guerre de l’anneau), Legolas est le fils de Thranduil, le roi des Elfes de la Forêt Noire (Mirkwood). D’un père Sindar et d’une mère Sylvaine, Legolas – dont le prénom Sylvain signifie tout comme son nom : « feuille verte » – est envoyé en 3018 du Troisième Âge pour prévenir Elrond de la fuite de Gollum. Lors du conseil du sage Seigneur de Fondcombe, Legolas Vertefeuille est choisi pour représenter les Elfes au sein de la légendaire Communauté de l’Anneau.

Legolas-Greenleaf

Dès lors, le fils de Thranduil se lie d’amitié avec le nain Gimli, chose étonnante lorsque l’on connait la fameuse mésentente qui règne entre les deux peuples, depuis la chute de Doriath au Premier Âge. Accompagné de son éternel acolyte et des autres marcheurs de la Communauté, Legolas participe avec force et courage à la bataille du Gouffre de Helm (livre II), à la chevauchée de la Compagnie Grise (livre II), à la bataille des Champs du Pelennor (livre III) et enfin à la bataille de la Porte Noire (livre III) au cours de laquelle le pouvoir de Sauron fut détruit à jamais. Lors de son voyage aux côtés de la Communauté de l’Anneau, Legolas fait preuve d’une bravoure inébranlable et fait souvent preuve d’une très bonne intuition. Ainsi, lorsque le passage par la porte du Rubicorne devient impraticable, Legolas s’oppose à la proposition de Gandalf de passer par la Moria.

En effet, il pressent l’attaque des Orques et la présence du Balrog… Cependant, il finira tout de même par céder. Armé de l’arc offert par Galadriel lors du séjour de la Communauté à la Lothlórien, Legolas parvient à mettre à terre Nazgûl, Orques et Uruk-hai au cours des batailles mythiques du Troisième Âge. Chevauchant son cheval Arod, il combat ainsi successivement aux côtés d’Aragorn, d’Eomer le Rohirrim du Rohan, Gandalf le Blanc, les chevaliers du Gondor, et bien sûr, son ami Gimli. Par ailleurs, il adore s’adonner à une compétition amicale avec ce dernier, durant laquelle ils tentent de savoir qui tue le plus grand nombre d’ennemis (durant la bataille du Gouffre de Helm c’est Gimli qui en ressort victorieux, avec 42 ennemis abattus, contre 41 pour Legolas !).

Legolas-seigneur-anneaux

Après la libération de l’Isengard, la bataille des champs du Pelennor et la bataille de la Porte Noire, l’anneau de pouvoir est enfin détruit au Mordor. Une fois la paix revenue, Legolas accompagne son ami Gimli visiter les Cavernes étincelantes du Gouffre de Helm, puis le guide au sein de la forêt de Fangorn. À l’aube du Quatrième Âge, Legolas revient en Ithilien auprès de son peuple, les Elfes de la Forêt Noire, afin de redonner vie à cette contrée défigurée par la guerre. Il y dessinera notamment les jardins de la demeure de Faramir en Emyn Arnen, leur offrant ainsi leur fameuse renommée.

Cependant, après la mort du roi Elessar en l’an 1209, Legolas décide de prendre la mer aux côtés de son ami Gimli afin de rejoindre Tol Eressëa (Valinor). Ils sont les derniers de la Communauté à quitter la Terre du Milieu. Dans le Livre des contes perdus, il est dit que Legolas vit encore sur cette Terre et y est appelé Laigalassë (signifiant également feuille verte)  par les Eldars, le peuple des étoiles. Doté de caractéristiques hors du commun, Legolas a de très nombreuses fois permis à la Communauté de s’en sortir sans trop de heurts. Gratifié d’un regard perçant et d’une ouïe très développée, l’elfe a pu ainsi prévenir ses compagnons de l’arrivée de créatures hostiles telles que les Nazgûls.

legolas

Grand et élancé, Legolas possède une grande force d’endurance, ses pas étant légers, il semble effleurer le sol plutôt que de le fouler et ne laisse pas de trace derrière lui. Sa présence est donc pratiquement indétectable chez les ennemis. Adroit au maniement des armes et d’une rapidité extraordinaire, l’elfe blond parvient à chaque fois à atteindre sa cible. Sur le plan plus psycho-intellectuel, Legolas présente également certains traits particuliers : il comprend le langage de la nature et dit à de nombreuses reprises « entendre les pierres, percevoir les émotions des arbres » et semble même maîtriser le langage des animaux.

De la même manière, Legolas peut prévoir les changements climatiques et possède également une sorte de prescience qui lui permet de pressentir les dangers imminents. Mais il semble aussi être exempt de sommeil, puisque ses compagnons révèlent ne jamais l’avoir vu dormir. En plus de ces compétences physiques remarquables, Legolas est un excellent chanteur-conteur, comme bon nombre des siens. Durant leur quête, l’Elfe leur raconte ainsi les histoires de la Lothlórien et d’autres contes au sujet du soleil et des étoiles. Malgré ses deux millénaires passés, Legolas semble être un elfe « jeune » puisqu’il n’est encore jamais allé en Lórien ni en Fangorn a contrario de nombreux de ses semblables.

Legolas-Gimli

Personnage emblématique de la saga du Seigneur des anneaux, on retrouve Legolas dans l’adaptation en dessin animé du Seigneur des anneaux de Ralph Bakshi (1978), doublé par Anthony Daniels dans la version originale et par Pierre Arditi dans la version française. Dans cette version, Legolas remplace Glorfindel (capitaine de Gondolin) dans la scène où les Nazgûl poursuivent Frodon jusqu’à la Bruinen. Cependant, l’elfe n’apparaît plus dans Le Retour du roi, dessin animé de Rankin/Bass Productions, faisant partiellement suite au film de Bakshi. Dans l’adaptation cinématographique de Peter Jackson (2001-2003), Legolas Vertefeuille est interprété par l’acteur britannique Orlando Bloom qui y joue son premier rôle au cinéma. Il incarne l’elfe dès le premier opus, alors que son personnage n’y était pas présent dans le livre originel.

En plus de ses apparitions au cinéma, Legolas est également interprété par Frank Duncan dans l’adaptation radiophonique de la BBC de 1955. Pour les adaptations américaines et britanniques de 1979 et 1981, ce sont les acteurs John Vickery et David Collings qui interprètent le désormais célèbre prince de Mirkwood. En plus d’être représenté par les médiums cinématographiques et radiophoniques, Legolas des Neuf Marcheurs est également présent dans les jeux vidéo inspirés de l’épopée. Il y est doublé successivement par les acteurs Michael Reisz (Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’Anneau), Grant George (La Guerre de l’Anneau), par Crispin Freeman dans L’Age des conquêtes et La Bataille pour la Terre du Milieu. Enfin, il est interprété par Darryl Kurylo pour le jeu L’Avènement du Roi-Sorcier et par Orlando Bloom pour l’opus Les Deux Tours.

Legolas-film-animation-1978

 

Le passé de Legolas reste assez flou, il apparaît dans les Contes perdus comme étant un elfe doté d’une grande puissance et ne revient que dans le second tome du Seigneur des anneaux. Bien qu’il soit plus secret que ses confrères, Legolas se distingue tout de même par son art du combat et sa grande loyauté envers la Communauté de l’Anneau et son ami Gimli.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux