Travelerpix / Shutterstock.com

Il nous paraît impossible, en France, de devoir se repérer sans les noms de rues. A pied ou en voiture, cela est indispensable pour se rendre à une adresse en particulier. Mais au Japon, le système d’adressage est particulièrement différent…

Au Japon, en dehors de certaines villes, la plupart des rues ne portent pas de nom. Cela s’explique par le fait que la structure même des villes est différente, et donc que les appellations utilisées ne sont pas les mêmes qu’en France.

Une ville est divisée en quartiers, les quartiers sont eux-mêmes divisés en districts et les districts sont eux-mêmes divisés en blocs de bâtiments. Chaque bâtiment portera alors un numéro et ce sera la dernière information donnée lorsqu’on communique l’adresse d’un lieu. Et la numérotation est plutôt particulière, puisqu’elle se base généralement sur la date de construction du bâtiment.

Si l’on reprend l’exemple de Wikipédia concernant l’ambassade de France au Japon, on y voit plus clair. L’adresse est la suivante : 106-8514 Tōkyō-to Minato-ku Minami-Azabu 4-11-44. Lorsqu’on décompose la phrase, on retrouve tous les éléments constitutifs d’une adresse au Japon : le code postal, le nom de la préfecture, l’arrondissement, le quartier, et enfin les numéros de blocs de bâtiments et de l’immeuble. 

Un système de repérage différent de celui qui existe en France, mais qui relève simplement d’une autre façon de réfléchir. En revanche, lorsqu’on veut faire du tourisme au Japon, il faudra prendre le pli ! 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de