En 2009, l’association des chimistes américains a réalisé une étude sur les billets de dollars en circulation aux Etats-Unis et, particulièrement, dans les grands centres urbains. Leur objectif était de déterminer le taux de cocaïne présent sur les billets.

Le taux de cocaïne sur les billets américains n’a cessé d’augmenter au fil des années

En effet, 2 ans plus tôt, l’association avait mené une étude similaire et avait découvert qu’un grand nombre de billets américains présentait des traces de cocaïne. Les chercheurs ont présenté les résultats de leur étude durant une conférence de l’American Chemical Society, qui s’était tenue en 2009 à Washington.

Selon le rapport des chercheurs, presque 90 % des billets de banque américains contiennent des traces de cocaïne. Une hausse de 20 % par rapport aux résultats d’étude en 2007 a été constatée.

Les chercheurs ont répandu leur zone de recherche sur plus de 30 grandes villes situées dans 5 pays dont les Etats-Unis, le Canada, le Brésil, la Chine et le Japon. Ils constatèrent que ce furent les billets américains et canadiens qui contenaient le plus haut taux de contamination à la cocaïne avec une moyenne de 85 à 90 %. Derrière eux se trouvent la monnaie brésilienne avec 80 % de traces de cocaïne. Quant aux billets chinois et japonais, ils présentaient respectivement des taux de 20 et 12 % de cocaïne.

Le taux de cocaïne présent sur les dollars a augmenté de 20 % entre 2007 et 2009.

Comment la « coke » parvenait jusqu’au billet ?

Dans un article faisant état d’une enquête réalisée par le FBI en 2013, parue dans le Journal of Forensic Sciences et rapportée par Le Monde, ce dernier explique qu’il peut y avoir deux possibilités : soit les possesseurs des billets de banque « sniffaient » de la cocaïne en enroulant la substance dans les billets, soit, comme l’achat de cocaïne ne peut se faire qu’en « liquide », les vendeurs et acheteurs de cocaïne contaminaient les billets en manipulant la substance illicite et en touchant par la suite les billets de banque.

Deux raisons peuvent expliquer l’arrivée de la cocaïne sur les billets.

L’usage de la cocaïne est très répandu

Selon Yegang Zuo, chimiste à l’université du Massachusetts ayant participé à l’étude de 2009, ces résultats montrent que l’utilisation de la cocaïne se répand dans plusieurs endroits des Etats-Unis. Par rapport à l’augmentation du taux de 20 %, le chimiste avance que « cela pourrait être lié à la récession qui conduirait davantage de personnes désespérées à se droguer ». Dans tous les cas, l’étude parrainée par le FBI en 2013 a révélé un taux battant les précédents records puisqu’un niveau significatif de cocaïne a été détecté sur 97 % des billets américains, soit quasiment la totalité des billets.

En 2013, une étude sous la houlette du FBI a révélé que 97 % des billets américains contiennent de la cocaïne.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de