Retour sur la saga francophone Largo Winch, l'œuvre culte de Jean Van Hamme

De 1990 à nos jours, Largo Winch s’est imposé comme une référence dans le monde de la bande dessinée. Avec 20 tomes et de nombreuses adaptations littéraires, vidéoludiques, télévisuelles et cinématographiques, le personnage phare de Jean Van Hamme a su traverser les époques et séduire plusieurs générations. Retour sur une saga mémorable.

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas la bande dessinée, sachez qu’elle raconte l’histoire de Largo Winch, un jeune homme d’origine yougoslave adopté en secret par l’homme d’affaires et milliardaire américain Nerio Winch. Lorsque ce dernier meurt des mains d’un de ses associés, toute sa fortune revient à son enfant adoptif et avec elle, l’ensemble de son empire : le Groupe W. Largo grandit à la fois dérangé et enchanté par la richesse et le luxe qui l’entourent et vit toutes sortes d’aventures, souvent dangereuses, en compagnie de ses amis et de femmes aussi charismatiques que belles.

largo-winch-seducteur

Inventé par Jean Van Hamme et Greg (dessinateur et scénariste de Achille Talon) en novembre 1973, le scénario devait rassembler des auteurs français et belges anglophones et des dessinateurs américains. Dû aux différences culturelles en matière de création de bande dessinée, le projet tomba à l’eau. Ce n’est que trois ans plus tard et alors que Van Hamme se lance pleinement dans l’écriture de roman, qu’il décide de reprendre le personnage et de lui offrir une histoire basée sur son expérience dans le monde de la finance. Le manuscrit plaît immédiatement aux maisons d’édition qui, en grande partie, lui répondent favorablement. Il s’associe à Mercure de France et publie son premier roman en 1977, suivit de près par 6 autres livres. Fort du succès des bandes dessinées XIII et Thorgal, Van Hamme décide d’adapter les aventures de Largo Winch en BD en 1990, aidé des éditeurs Dupuis.

La force de l’auteur aura été de construire un univers unique autour de Largo Winch : des scènes d’action à couper le souffle, des personnages parfaitement travaillés et des scénarios teintés de violence, de sexe et de suspens. Van Hamme a aussi la faculté extraordinaire de pouvoir vulgariser et expliquer clairement des mécanismes économiques complexes, permettant au lecteur de s’immerger entièrement dans l’histoire. Enfin, que serait Largo Winch sans ses illustrations et leur style si particulier ? C’est Philippe Francq, l’illustrateur belge, qui a su retranscrire visuellement les ambiances créées par Van Hamme. L’artiste, qui prend un grand plaisir à habiller certaines de ses cases avec des décors fouillés et détaillés, s’est souvent déplacé à travers le monde pour visiter les lieux dans lesquels le scénario prend place. Toujours dans la recherche de réalisme, il s’inspire d’acteurs de cinéma pour créer certains de ses personnages, y compris Largo Winch qui est inspiré de l’acteur américain Kurt Russell.

largo-winch-decors

Francq s’est énormément investi dans le développement du milliardaire en jean et dans la suite de la saga. Dans un premier temps désavoué par l’auteur après de longues années de collaboration, il est revenu dans l’aventure en assurant la survie du personnage après le départ à la retraite du scénariste. Alors que Van Hamme signe son 20e et dernier tome, Francq se projette dans l’avenir en recrutant un scénariste de talent pour reprendre le flambeau. Le 21e tome de la saga, nommé « L’étoile du Matin », a été confié au romancier Eric Giacometti. Sélectionné aussi bien pour son expérience dans l’écriture de thriller que pour son passé de journaliste économique, Giacometti doit porter sur ses épaules l’héritage de Jean Van Hamme, ce qu’il n’est pas le premier à faire.

Devant le succès de la saga et sa qualité indéniable il n’est pas étonnant de voir fleurir de nombreux projets d’adaptations. En 2008, le scénariste et réalisateur Jérôme Salle se lance dans l’adaptation cinématographique de l’oeuvre de Van Hamme. Avec un budget de 25 millions d’euros et l’acteur français Tomer Sisley dans le rôle principal, le film basait son scénario sur les deux premiers tomes de la saga. Sans être un échec commercial, le film ne connaît pas un très grand succès auprès des critiques et des fans de la BD qui mettent en cause le casting et une ambiance trop hollywoodienne. Ce n’est pas la première fois qu’une adaptation ne fait pas honneur à Largo Winch : en 2001, une série homonyme composée de deux saisons est diffusée sur petit écran. Bien que distrayante, la série n’aura pas été à la hauteur en survolant le travail de Van Hamme sans développer suffisamment ses personnages. De 2002 à 2007, trois jeux vidéo sortiront sur Playstation, Xbox, PC et mobiles suivis d’un jeu de rôle en ligne apportant la preuve que l’univers créé autour du personnage est suffisamment vaste et fascinant pour être développé sur plusieurs supports.

largo-winch-visage

Van Hamme nous a offert durant plus de deux décennies une oeuvre forte et haletante dont il aura écoulé plus de 12 millions d’exemplaires. Une saga basée sur l’action et le suspens qui aura captivé un grand nombre de lecteurs. Quel est votre tome préféré dans la saga ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux