Lady Bird, le récit touchant sur le difficile passage à l’âge adulte nominé 5 fois aux Oscars

À Sacramento, une jeune lycéenne veut prendre en main son avenir. Du haut de ses 17 ans, Christine McPherson alias Lady Bird fait tout pour ne pas suivre les traces de sa mère. Désireuse de quitter cette vie qu’elle déteste pour étudier à New York, Christine va se retrouver à faire des choix qui ne sont pas ceux d’une enfant mais pas encore ceux d’une adulte. Entre histoire d’amour, scolarité complexe et vie de famille atypique, Lady Bird nous fait remonter le temps à une époque pas si lointaine durant laquelle on pensait tous avoir la maturité nécessaire.

 

LADY BIRD : UN OISEAU QUI VEUT PRENDRE SON ENVOL

L’histoire de Christine McPherson, nous l’avons tous connu. Il arrive un âge où l’on veut s’émanciper, prendre son envol et toucher du doigt le monde des adultes dont on a tant rêvé. C’est cette période de transition que Greta Gerwig a voulu écrire et mettre en scène dans Lady Bird. Derrière ce pseudonyme, la jeune héroïne jouée par Saoirce Ronan se cherche tout en menant une existence loin d’être de tout repos au lycée.

Forte de caractère mais fragile de cœur, Lady Bird tente de se construire en tant qu’adulte tout en gardant parfois une vision d’enfant. En cela, le film est très touchant d’autant qu’au-delà du parcours de la jeune femme vers sa vie d’adulte, le film aborde d’autres aspects majeurs de la vie.

 

LA RELATION MÈRE/FILLE AU CŒUR DE L’HISTOIRE

L’adolescence est une période difficile en particulier dans les relations que les jeunes entretiennent avec leurs parents, et Lady Bird n’oublie pas de traiter cet aspect. Celle-ci occupe d’ailleurs un rôle majeur dans le film car elle est le point de départ du raisonnement de Lady Bird. Refusant de devenir comme sa mère qu’elle ne voit pas comme un modèle, Lady Bird fait tout pour devenir son opposé. Elle n’hésite pas à lui tenir tête et à lui reprocher ses choix, mais cela ne l’empêche pas d’avoir une relation complice avec elle.

Confidences, conflits, larmes et bons moments, le film retranscrit ce que des milliers d’adolescentes vivent aux cotés de leurs mères. Si les deux personnages ont du caractère, leur relation est sincère et magnifiquement portée à l’écran par les performances de Saoirce Ronan et Laurie Metcalf. Leurs prestations leur ont d’ailleurs valu d’être nominées dans de nombreuses cérémonies dont les Golden Globes, les British Academy Film Awards et les Oscars.

 

UNE AVENTURE QUI REND NOSTALGIQUE

Destiné à parler aussi bien aux ados ayant l’âge de l’héroïne tout comme aux adultes ayant déjà connu cette période, Lady Bird est un film qui suscite beaucoup de nostalgie. C’est avec une émotion certaine que l’on traverse avec la jeune femme les premières grandes épreuves de la vie.

Entre les disputes avec ses amis, le coup de foudre, la première fois, le désir de rébellion et le doute quant à ce que l’on va faire de son avenir, tout donne l’illusion en regardant le film d’avoir 17 ans à nouveau. Avec une écriture soignée, un équilibre mesuré entre l’humour et le drame et un très bon casting, Lady Bird est un film universel qui nous renvoie tout droit à l’époque du lycée.


Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens