La signature électronique séduit de plus en plus d’entreprises de toute taille. En cette période de crise sanitaire, elle s’est révélée particulièrement pratique, en raison du gain de temps et de la sécurité qu’elle propose à ses clients.

La crise sanitaire a accéléré les mises en place de solutions de signature électronique auprès de 70 % des entreprises dans le monde. Le cabinet Forrester anticipait une croissance mondiale de +25 % en 2020. Les secteurs de la grande distribution, mais aussi de l’immobilier, de la banque et de l’assurance, notamment, l’ont adoptée, séduits par le gain de temps, et le gain de sécurité qu’elle leur offre. Elle n’est plus seulement plébiscitée par les grands groupes : aujourd’hui les entreprises de toute taille, PME et TPE, également, l’utilisent.

La signature électronique, ses grands principes

La signature électronique permet d’apporter son consentement à des documents numériques, et de les approuver. Ceci se fait en totale sécurité. En effet, la personne qui signe est identifiée. Par ailleurs, il est nécessaire que le consentement du signataire soit prouvé. Enfin, l’intégrité du document est garantie, puisque celui-ci est figé dans le temps.

La signature électronique, un gain de temps

Par rapport à la signature traditionnelle, la signature électronique réduit considérablement les délais. Les signatures manuscrites ne sont plus nécessaires : il n’y a donc plus besoin de poster les documents, ou de se déplacer pour les faire signer, ni même de les scanner. Les distances et le temps sont affranchis ! Grâce à la signature électronique, un contrat est validé en quelques minutes, et les process sont fluidifiés.

Pour les collaborateurs des entreprises, cela rime avec simplification des tâches. En outre, de nombreux outils et services sont fournis en complément. Ainsi, l’entreprise française Yousign propose, par exemple, un suivi en temps réel des parcours de signature, les relances automatiques, un stockage électronique, parmi d’autres fonctions. Voici comment faire une signature électronique.

La signature électronique, un gain de sécurité

La signature électronique est encadrée par le règlement européen eIDAS, qui instaure un cadre général en matière d’identification électronique et de services. Yousign, entreprise européenne, garantit que les données de ses clients sont hébergées en Europe exclusivement. Ses signatures électroniques conformes eIDAS sont adossées à des dossiers de preuves horodatés. Enfin, l’ensemble des échanges transitant depuis la plateforme sont chiffrés.

Par ailleurs, la traçabilité de chaque document est assurée. En effet, chaque signature électronique s’accompagne d’un certificat numérique permettant d’attester de l’intégrité du document, c’est-à-dire de sa non-modification post-signature. Les entreprises, les organisations publiques et les particuliers qui signent électroniquement ont la certitude que les documents sont signés en toute légalité et en toute sécurité !

Une entreprise comme Yousign est en conformité avec le RGPD sur l’ensemble de ses activités. Elle garantit ainsi la sécurité et la confidentialité des documents et informations traités et hébergés à la fois sur ses serveurs, et ceux de ses sous-traitants. Pour rappel : le règlement européen sur la protection des données (RGPD) a été mis en œuvre pour renforcer la protection des données personnelles des citoyens de l’Union européenne. Les méthodes de traitement des données sont ainsi uniformisées, et chacun peut contrôler l’usage et la conservation de ses données personnelles.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de