Les Kayapo, la tribu amérindienne qui se bat au péril de sa vie pour sauver sa forêt millénaire

L’Amazonie est sans aucun doute l’une des plus belles forêts du monde. Malheureusement, elle perd peu à peu de sa splendeur à cause de la déforestation. Face à la destruction incessante de cette forêt, une tribu brésilienne a décidé de se faire entendre. La tribu des Kayapo veut, en effet, reconquérir l’Amazonie pour protéger ses terres, ses traditions et son héritage.

La tribu des Kayapo, qui sont-ils ?

Les Kayapo sont un peuple indigène du Brésil. Ils sont originaires des plaines du Mato Grosso et du Para, dans le nord du pays. Depuis l’arrivée des européens en Amazonie, il y a environ 500 ans, les Kayapo ont connu une migration forcée plus à l’ouest de la forêt tropicale. Ils ont donc perdu leurs terres, leurs maisons, et ils ont aussi souffert de l’introduction de maladies venues de l’extérieur. Ces terres sont notamment évaluées à une superficie de 14 millions d’hectares. Dans cette forêt vivent plus de 7 000 Kayapos, mais également 5 500 autres indigènes issus d’autres tribus.

Face à l’invasion des étrangers et la menace constante qui plane sur la forêt amazonienne, la tribu a décidé de lutter pour sauvegarder ses biens. En effet, la région dans laquelle ils vivent est riche en ressources naturelles convoitées par un grand nombre d’individus et d’organisations, qui sont dans de nombreux cas malveillants. Ainsi, grâce à leurs combats, dans les années 80 et 90, ils ont officiellement obtenu une reconnaissance de leur terre. Malheureusement, cela n’a pas arrêté la déforestation en Amazonie. De plus, le gouvernement et la loi n’offrent que très peu de soutien à cette lutte permanente de la tribu des Kayapo.

Les luttes menées par les Kayapo

Face à cet état de faits, les Kayapo ont décidé de continuer leur combat. En plus des diverses manifestations et sensibilisations qu’ils effectuent, les Kayapo travaillent depuis 1989 avec The Body Shop pour la conservation de l’Amazonie. D’autres ONG financent également les Kayapo dans leur lutte. Ces aides sont précieuses, car la tribu dispose de peu de ressources financières puisqu’elle compte entièrement sur la nature pour sa survie.

Outre l’aide fournie par les ONG, les Kayapo ont également formé des alliances avec d’autres organisations de défense de l’environnement et de protection des indigènes. Cela leur a notamment permis de créer leur propre ONG pour protéger la forêt amazonienne. Il est important de noter que la lutte de la tribu des Kayapo n’est pas vaine, et que leurs actions ont déjà porté leurs fruits à plusieurs reprises. Par exemple, en juillet 2013, après un parcours à pieds et en bateau de plus de 200 kilomètres, des guerriers de la tribu ont pu mettre fin une exploitation de mine illégale.

La forêt amazonienne, un bien précieux à protéger

Le bassin de l’Amazonie contient la plus grande forêt tropicale du monde. Cela représente plus de 60 % des forêts tropicales restantes du monde. Plus de la moitié de cette forêt se trouve au Brésil. La forêt amazonienne offre à la planète des services écosystémiques irremplaçables. Sans l’Amazonie, le climat du monde entier serait ébranlé.

L’atmosphère serait polluée par des milliards de tonnes de CO2, 10 % de la biodiversité mondiale serait perdue, et il serait impossible de trouver de remèdes pour de nombreuses maladies modernes. L’Amazonie est un atout extrêmement important pour la planète, et les Kayapo ont raison de vouloir la sauvegarder. Malheureusement, cette belle forêt tropicale n’a jamais autant été en danger. En 2004, le taux de déforestation de l’Amazonie avait atteint les 27 000 mètres carrés par an.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux