James St. John / Creative Commons

Quand on parle des Vikings, on pense aux Berserkers qui désignent des guerriers-fauves ayant combattu avec les Vikings. Ainsi, pour être extrêmement violents, ces derniers prenaient une plante qui les rendait enragés pour accomplir des exploits inimaginables.

La cause du berserkergang ne fait pas l’unanimité

En effet, au XIIIe siècle, on a qualifié l’état de violence extrême ou de rage aveugle des Berserkers de « berserkergang ». Ce phénomène de « berserkergang » se manifestait généralement par des tremblements, des claquements de dents, des rougeurs au visage, des convulsions et des hurlements assourdissants. Les Vikings et les Berserkers faisaient trembler leurs ennemis, voire leurs amis ; étant donné qu’ils ne pouvaient pas faire la différence entre les deux pendant les combats. Il y avait de quoi avoir peur, vu que les Berserkers pouvaient tuer d’un seul coup.

Les uns disent que leur violence extrême est due à l’ingurgitation d’un champignon aux propriétés psychoactives appelé « amanite tue-mouches » ou « henbane » ou « Amanita muscaria », qui faisait partie des mauvaises herbes à cette époque.

Toutefois, Karsten Fatur, un ethnobotaniste de Ljubljana en Slovénie, réfute cette thèse dans un article du Journal of Ethnopharmacology. En effet, d’après lui, nombreux sont les effets causés par ce champignon tels que les tremblements, les rougeurs au visage ainsi que les convulsions. Cependant, le principal effet qui est la rage aveugle ne vient pas dudit champignon.

La consommation de la plante, ses effets positifs et négatifs

D’après les recherches de Karsten Fatur, cette violence extrême est probablement due à la consommation de l’aconit, plus précisément la jusquiame noire. En effet, cette dernière peut causer la rage et divers comportements colériques chez celui qui l’ingurgite. Cette plante a été utilisée dès la Grèce antique : en tant que somnifère, anesthésique, analgésique, mais également en tant que narcotique.

Ainsi, les effets analgésique et anesthésique de la jusquiame noire expliquent le fait que les Berserkers ne ressentent presque aucune douleur à la suite de combats féroces. Aussi, le fait que les Berserkers ne perdaient pas beaucoup de sang même quand ils étaient touchés par des lames est dû à la baisse de tension artérielle causée par la jusquiame noire.

Toutefois, la consommation de cette plante présente également des effets négatifs, bien après la cessation des combats. Effectivement, son effet narcotique causait des maux de tête, des visions floues et des pupilles dilatées. La consommation de cette plante était donc bénéfique mais elle a sans doute causé la mort de guerriers alliés car ils pouvaient ne plus faire la différence entre ennemis et alliés.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de