— Photographee.eu / Shutterstock.com

Comment faire pour lutter contre les agressions sexistes qui se multiplient dans les rues, notamment à Paris ? Voici ce que l’application HandsAway cherche à faire. Créée en 2016, cette application lutte contre ces actes de violence dont sont victimes de nombreuses femmes dans la rue ou les transports en commun. Pour poursuivre ses actions, elle vient de lancer une nouvelle campagne sur le consentement afin de rappeler que les femmes ont le droit de porter ce qu’elles veulent et qu’aucune agression n’est justifiée. 

Comment fonctionne l’application HandsAway ?

L’application pour smartphone HandsAway a été créée en octobre 2016 par Alma Guirao. “Victime moi-même à plusieurs reprises d’agressions verbales et physiques, je me suis demandé ce que je pouvais faire concrètement : porter plainte ? Rallier le clan des chiennes de garde ? Ne rien faire et abandonner la partie ? Face au réel manque de solution pour faire face à ce phénomène de société, j’ai décidé de créer une application mobile structurée autour de trois fondements : le respect de l’anonymat, l’opportunité d’un exutoire et l’acte citoyen qu’il incarne”, avait-elle alors témoigné

Cette application gratuite permet donc de lutter contre les agressions sexistes dont sont victimes beaucoup trop de femmes dans les rues ainsi que dans les transports en commun. Suite à une agression sexiste, la femme en possession de cette application peut poster une alerte géolocalisée. L’application permet également de créer un réseau d’aide aux victimes appelé les Street Angels. Ce réseau permet d’apporter un premier soutien aux victimes et de parler, être écouté, tout cela dans l’anonymat de la victime et de l’agresseur présumé. Plusieurs dizaines d’agressions sont signalées chaque mois.

La campagne #CeciNestPasUnConsentement 

En France, 86 % des femmes déclarent avoir déjà subi une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue, que ce soit à travers un regard lourd ou bien un viol, comme le rapporte une enquête Ifop.

Afin de poursuivre ses actions pour lutter contre le nombre d’agressions sexistes qui ne cesse d’augmenter, HandsAway vient de lancer une nouvelle campagne sur le consentement. #CeciNestPasUnConsentement veille ainsi à rappeler qu’une femme a le droit de porter ce qu’elle souhaite sans qu’une agression sexiste ou sexuelle ne soit justifiée par n’importe qu’elle tenue.

Cette campagne a été lancée en collaboration avec TBWA, une agence de communication française. Dans un post Instagram, que vous pouvez voir ci-dessous, l’agence explique qu’une “parcelle de nudité n’est pas un consentement”. Vous pouvez également découvrir plusieurs photographies réalisées par l’Américaine Shelby Duncan. Celles-ci mettent en scène des femmes portant un décolleté, du rouge à lèvres, des talons, des jupes courtes ou encore des pantalons moulants, soit de réels clichés sur la féminité que nous inculque la société actuelle. 

Les femmes devraient pouvoir s’habiller comme elles le désirent 

Cette campagne souhaite avant tout montrer qu’une femme a parfaitement le droit de porter ce qu’elle désire. De plus, aucun habit ne devrait justifier une agression sexiste ou sexuelle. #CeciNestPasUnConsentement veut réaffirmer la liberté de toutes les femmes à s’habiller comme elles le veulent.

Le débat du style vestimentaire surgit et finit bien souvent par l’emporter, justifiant ce qui est et doit rester injustifiable”, explique HandsAway dans un communiqué. Elle précise également que les femmes victimes d’agression ou de harcèlement sont bien trop souvent tenues pour responsables de ce qu’elles ont subi. Cette situation est malheureusement encore bien trop une évidence pour beaucoup. On parle alors de victim-blaming, qui s’impose dans une société où les violences sexuelles sont banalisées, voire parfois justifiées.

Nous espérons que cette application et cette nouvelle campagne permettront d’aider psychologiquement davantage de femmes victimes de violences sexistes et sexuelles dans les rues et les transports en commun. Si vous souhaitez que HandsAway se déploie davantage et puisse proposer de nouvelles campagnes et initiatives, vous avez également la possibilité de faire un don sur le site officiel

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de