3 bonnes raisons d’aller voir Jumanji, le reboot 2.0 du film culte des années 90

« Dans la jungle tu attendras, un cinq ou un huit te délivrera… ». Derrière cette énigme se cache l’un des jeux mais aussi l’un des films les plus cultes du cinéma : Jumanji. 22 ans après, il est de retour sur grand écran et il compte bien nous replonger dans son univers magique tout en se refaisant une beauté. Prenez garde : la jungle est truffée de dangers mais voici trois bonnes raisons de s’y aventurer. 

UNE VERSION MODERNISÉE DU CÉLÈBRE JEU

Si vous avez vu le film de 1995 ou le dessin animé éponyme, vous vous souvenez que Jumanji se présente sous la forme d’un jeu de plateau. Pour cette nouvelle version, le jeu de notre enfance se transforme en jeu vidéo à l’allure rétro. Le jeu garde donc son coté ancien et mystérieux quand on le croise dans le monde réel, ce qui a de quoi plaire aux nostalgiques.

Et une fois plongé dans le monde de Jumanji, l’ambiance est identique à celle du premier : animaux féroces, jungle aux mille dangers et autochtones plus ou moins accueillants, tout y est. D’autant que Jumanji compte bien mettre les joueurs à l’épreuve même si ces derniers disposent de capacités similaires à celles de héros de jeu vidéo. La partie a peut-être changé mais les règles sont les mêmes sans pour autant être une redite de l’original : de quoi plaire à ceux qui (re)découvrent cet univers magique.

UN CASTING DÉJANTÉ POUR UNE HISTOIRE FOLLE

Pour que le jeu soit aussi prenant que le premier, Jumanji : Bienvenue dans la jungle dispose d’un casting impressionnant. Avec Dwayne Johnson et Jack Black aux manettes, l’humour est au menu. Entre les situations cocasses et les scènes de combat, ce duo improbable donne au film du dynamisme, de l’auto-dérision et une bonne dose d’action.

Pour les suivre dans cette aventure virtuelle, les deux acteurs sont accompagnés par Kevin Hart qui reste dans son registre de prédilection et Karen Gillan qui abandonne la science-fiction pour incarner une version décalée de Lara Croft. S’il est difficile de faire une prestation plus culte que celle de Robin Williams dans le premier film, ces quatre héros nous offrent avec Jumanji : Bienvenue dans la jungle un divertissement très drôle et qui a tout pour faire rire petits et grands.

L’AVENTURE COMME FIL CONDUCTEUR

L’aventure étant le credo de Jumanji, le film nous transporte dans un univers où l’on n’a pas le temps de souffler. Il comporte d’ailleurs beaucoup de clichés de films d’actions comme une course-poursuite avec des explosions, de la bagarre, une fuite en hélicoptère et même une ruée de rhinocéros, clin d’œil au premier film.

Comme si nous étions nous-mêmes enfermés dans le jeu, Jumanji nous fait vivre l’action et les effets spéciaux donnent l’illusion d’être vraiment perdus au cœur de la jungle. Comme pour nos quatre héros, cette aventure dans la jungle a de quoi en marquer plus d’un !


La pyramide de Khéops est la seule des 7 merveilles du monde à être encore debout

— @DailyGeekShow