Le coronavirus suivi du confinement a donné du répit à la planète dont les conséquences sont immédiates. La preuve, le « jour du dépassement de la Terre » a reculé de 3 semaines par rapport à 2019.

Le confinement a été bénéfique pour la Terre

Les industries, les transports aériens et terrestres à l’arrêt pendant les quelques mois du confinement, ont permis à la Terre de souffler. Et les conséquences sont immédiates comme le dévoile l’ONG Global Footprint Network en partenariat avec WWF ! Une baisse de 14,5 % de l’empreinte carbone est envisagée cette année en raison de la réduction de la consommation d’énergie ainsi qu’une baisse de 8,4 % de l’industrie forestière.

Ce n’est un secret pour personne, l’activité des hommes menace l’écosystème qui peine à produire assez de ressources en une année. Entre la pêche, la cultivation, le déboisement et l’augmentation des émissions de CO2, la date fatidique du « jour du dépassement de la Terre » avance d’année en année.

Pour rappel, le jour de dépassement, « c’est la date à partir de laquelle l’empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète ». Depuis 1970, cette date recule de manière impressionnante passant de septembre en 1998 au 29 juillet en 2019. 2020 entre dans l’Histoire puisque c’est la première fois depuis 1970 que ce jour tant redouté recule. Et pas qu’un peu !

Jour dépassement de la Terre
— xtock / Shutterstock.com

Le « jour du dépassement » 2020 aura lieu le 22 août

Ce « renversement historique » est à prendre avec des pincettes puisqu’il nous faut tout de même 1,6 planète pour assouvir nos besoins en une seule année. Toutefois, « cela montre que des changements importants et rapides sont possibles. Mais cette réduction de notre empreinte écologique est imposée et non voulue, et comme elle ne s’accompagne pas d’un changement systémique dans nos modes de production et de consommation, elle ne va pas durer », déclare le président de l’ONG, Mathis Wackernagel dans Le Monde.

Bien entendu, il est impossible de se confiner chaque année pour le bien de la Terre. Il suffit cependant que chacun fasse de petites actions pour réduire ses émissions de CO2. L’ONG rappelle que « la véritable transition écologique ne peut être atteinte que par un projet réfléchi et non une catastrophe ».

Êtes-vous prêts à faire des efforts pour reculer cette date fatidique ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de