5 jeux Dragon Ball qui ont fait honte à cette sublime saga

une-pire-jeux-dragon-ball

Inutile de le nier, Dragon Ball est une oeuvre archi-culte qui ne manque pas de séduire. Le célèbre manga d’Akira Toriyama a marqué des générations entières et s’est décliné sur plusieurs médias, en animé bien sûr, comme l’attesteront tous ceux qui ont eu la chance de grandir avec le Club Dorothée, mais également en jeux vidéo. Et là, c’est le jour et la nuit, certains de ces jeux sont très bons et d’autres… beaucoup moins. Pour vous aider à vous y retrouver, on a concocté une petite compilation de jeux regroupant les pires que l’on a pu retrouver. Enjoy !!

 

Dragon Ball Ultimate Battle 22

Dragon-ball-ultimate-battle-22

Dragon Ball Ultimate Battle 22, sorti en 1996, outre le privilège d’avoir un nom totalement ringard, est le tout premier jeu de la franchise sur Playstation. Après toute une série de bons jeux sur NES et Super Nes, le moins qu’on puisse dire c’est que les développeurs n’étaient pas prêts pour le passage à la génération suivante ! Passons sur les graphismes moches et l’absence de mode Histoire, le gameplay est d’une lourdeur insupportable et rend tout simplement le jeu injouable. Ou est passée l’agilité des combattants de Dragon Ball ? Certainement pas dans ce soft. Même les combinaisons de coups sont moins nombreuses que sur Super Nes, un comble !

 

Dragon Ball GT : Final Bout

Dragon-Ball-Final-Bout

Voici le tout premier jeu Dragon Ball complètement en 3D, sorti sur Playstation, et Dieu sait que c’est horrible. Commençons par le plus évident, les graphismes ! Les personnages sont d’une laideur absolue, immondes amas de polygones découpés à la hache. Le gameplay est lent au possible, on s’ennuie littéralement dans ce jeu, la caméra prend constamment des angles improbables et l’absence de mode Histoire se fait durement ressentir. Même si la nostalgie vous en a laissé un bon souvenir, ne revenez jamais sur ce jeu. Jamais.

 

Dragon Ball Z Sagas 

Dragon-Ball-Z-Sagas

Une fois n’est pas coutume, voici un jeu d’action-aventure PS2 en lieu et place des habituels jeux de combat : Dragon Ball Z Sagas. L’idée de base était pas trop mal, modéliser le monde de Dragon Ball qu’on parcourait pour acquérir des techniques, de l’expérience et des capsules, le tout rythmé par des combats contre les ennemis emblématiques de la saga, mais donner dans l’originalité paye rarement lorsque l’on ne maitrise pas son sujet. Même si les environnements sont fidèles et souvent destructibles, ce sont tout juste des niveaux à la Crash Bandicoot, mais le fun en moins, qui nous sont proposés. La linéarité très forte du titre ne nous permet guère que de faire quelques pas de côté, la caméra vous fait vivre un véritable enfer et les combats se révèlent d’une fadeur sans nom : on se contente de frapper et d’avancer, les ennemis ayant une I.A proche de celle d’un poulpe. Fort heureusement, le jeu n’est sorti qu’aux États-Unis, et pas dans nos vertes contrées. Encore heureux.

 

Dragon Ball : Battle of Z

Dragon-Ball-Battle-of-Z-8

Beaucoup plus récent puisque il est sorti en 2014, ce jeu est clairement axé multijoueur et propose des affrontements à 4, 5 ou plus. Là encore, l’idée de base est pas mal, mais hélas, même si on passe sur le côté burlesque (4 Krillin peuvent se retrouver à affronter Cell), la difficulté qu’a la caméra à suivre les joueurs correctement rend les combats très difficiles à suivre. Du moins, ils le seraient si l’I.A n’était pas si mauvaise : tantôt complètement inactives, tantôt trop occupées pour vous ranimer, les I.A ennemies et alliées sont loin d’être satisfaisantes. Quel intérêt de combattre 4 ennemis, si seulement un seul d’entre eux semble capable de bouger ? En outre, les environnements sont les mêmes que dans la grande majorité des jeux précédents sans être destructibles et seul le fait de jouer avec des amis sauve le titre du naufrage. Un peu.

 

Dragon Ball : Taiketsu

Dragon-Ball-Taoketsu

Enfin, nous finissons par toucher les abîmes de la nullité avec le pire titre qu’il nous a jamais été donné de toucher : Dragon Ball : Taiketsu. Sorti en 2004 sur Game Boy Advance, ce jeu n’en est pas vraiment un. C’est un opus destiné à faire du fric en capitalisant sur le succès de la franchise, et c’est horrible à voir. Les graphismes sont absolument horribles tant ils sont pixelisés, bien loin des capacités de la console portable. Pire encore, les personnages sont si mal proportionnés que cela en fait mal aux yeux. Et encore, s’il n’y avait que les graphismes, il y a également le gameplay qui se retrouve ici limité à sa plus simple expression : absence d’enchainement et de coups spéciaux aux corps à corps, et les attaques à distance sont si difficiles à réaliser que vous n’en verrez pas souvent. La durée de vie est minable tant il n’y a pas d’enjeux, et la bande-son insupportable à l’oreille. Vraiment, l’Enfer doit se composer de milliers d’exemplaires de ce jeu…

 

Enfin, nous en sommes venus à bout ! On espère que dorénavant vous saurez être critique vis-à-vis des titres Dragon Ball qui vous tombent sous la main. Mais tout de même, quelle tristesse qu’une saga d’aussi bonne qualité ait donné naissance à des jeux aussi mauvais ! On espère d’ailleurs que des jeux toujours meilleurs viendront enrichir nos ludothèques. Et vous, est-ce qu’il y a un jeu que vous avez tout de même apprécié dans notre sélection ?


Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.

— François Mitterrand