croquette Japon
Image d’illustration ― umaruchan4678 / Shutterstock.com

Au Japon, les consommateurs ne reculent devant rien pour déguster certains plats peu communs. Ils sont notamment prêts à patienter jusqu’à trente ans pour manger des croquettes fourrées au bœuf de Kobe. Celles-ci sont proposées par la boucherie Asahiya, qui est située dans la ville de Takasago, dans la préfecture de Hyogo.

La boucherie a créé l’offre sur Internet en 1999. Pensant que les clients ne seraient pas prêts à dépenser une somme conséquente en ligne pour ses « croquettes extrêmes », elle a décidé d’en faire son produit d’appel et s’est lancée dans une vente à perte. Avec une production limitée à 200 pièces par semaine, les croquettes étaient notamment vendues 1,80 euro la pièce, alors que le bœuf à lui seul coûtait 2,80 euros.

Contre toute attente, le produit est devenu très populaire au Japon. En revanche, la boucherie a arrêté de le proposer en 2016, car le temps d’attente avait dépassé les 14 ans. Cependant, les consommateurs ont continué à insister pour passer commande. Les croquettes ont ainsi fait leur retour en 2017, avec une production passant à 200 pièces par jour. Bien que leur prix ait augmenté, le déficit sur la production n’a pas changé.

Aujourd’hui, le délai d’attente pour une commande peut durer 30 ans. « Je suis désolé de faire attendre les clients… Je veux bien faire des croquettes rapidement et les envoyer le plus vite possible, mais si je le fais, le magasin fera faillite », a déclaré le patron de la firme.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments