— Ronald Wilfred Jansen / Shutterstock.com

La chasse à la glu : voilà une pratique particulièrement dangereuse pour les oiseaux mais toujours pratiquée sur le territoire français. Le mercredi 17 mars dernier, la Cour de justice de l’Union européenne a mis le doigt sur les dommages que cause cette chasse controversée. Allons-nous donc nous diriger vers une interdiction de la chasse à la glu en France ? 

“Les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable”

En dépit d’un nettoyage, les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable, les gluaux étant par nature susceptibles d’endommager le plumage de tous les oiseaux capturés”, a annoncé le 17 mars la Cour de justice de l’Union européenne au sujet de la chasse à la glu. Des propos confiés à l’AFP et rapportés par nos confrères de GEO

Toutefois, “un État membre ne peut pas autoriser une méthode de capture d’oiseaux entraînant des prises accessoires dès lors qu’elles sont susceptibles de causer aux espèces concernées des dommages autres que négligeables”, a-t-elle ajouté. Ces annonces ont été saluées par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) qui évoque “une grande victoire et l’aboutissement d’un long combat”. 

https://twitter.com/LPOFrance/status/1372117338670170121?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1372117338670170121%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.geo.fr%2Fenvironnement%2Fvers-une-interdiction-de-la-chasse-a-la-glu-en-france-204086

Un combat de longue date

A la fin du mois d’août 2020, Emmanuel Macron avait annoncé la suspension de la chasse à la glu qui a pour but de piéger les oiseaux sur des tiges enduites de colle. Ainsi capturés, les oiseaux sont mis en cage. Par leur chant, ils aident les chasseurs à en attraper d’autres. Toutefois, cette pratique initialement prévue pour les merles et grives provoque la capture d’autres espèces. 

En septembre dernier, le Conseil d’État avait rejeté la demande des chasseurs qui souhaitaient revenir sur la suspension de cette méthode. Ils attendaient notamment des précisions d’interprétation exigées à la Cour européenne.

France : le seul pays européen à toujours autoriser cette pratique

Dans ses annonces, la Cour a également rejeté l’argument de la culture : “Le maintien d’activités traditionnelles ne saurait constituer une dérogation autonome au régime de protection de la directive oiseaux”. “Je suis partagé entre le bonheur et l’amertume d’avoir perdu tant de temps pour protéger les oiseaux”, a confié Allain Bougrain-Dubourg, patron de la LPO.

Par ailleurs, il faut savoir que la France est le dernier pays européen à encore autoriser la chasse à la glu. Une pratique qui se fait toujours dans cinq départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de