Cette intelligence artificielle réécrit son propre code pour développer ses facultés

Cette IA a une façon surprenante d'améliorer son intelligence via Depositphotos

Les intelligences artificielles ne cessent de nous étonner par leurs capacités d’apprentissage, mais la start-up Gamalon est allée encore plus loin dans l’innovation. Elle a mis au point une IA qui, contrairement aux autres, est capable d’apprendre et de réécrire elle-même son propre code pour devenir plus intelligente.

Comment cette IA fait-elle pour réécrire elle-même son code ?

De nombreuses intelligences artificielles utilisent la répétition pour apprendre. Grâce à des algorithmes dédiés à l’apprentissage, les IA peuvent extraire des connaissances et les mettre en pratique une fois qu’elles les ont assimilées : c’est ce que l’on appelle le Deep Learning. Cependant, l’intelligence artificielle développée par Gamalon utilise un système inédit : le programme de Synthèse Bayésien, un programme dérivé de celui des probabilités.

Concrètement, le programme fonctionne ainsi : si vous souhaitez apprendre à l’IA à reconnaître un poisson, vous ne lui donnez que quelques caractéristiques comme les nageoires ou les écailles. L’IA va alors écrire son propre code décrivant au mieux ce qu’on veut lui apprendre en utilisant les données qu’elle possède. En regardant chaque nouvel exemple, elle peut donc réécrire son code et ainsi mettre à jour ses données tout en étant aussi précises que celles formées en Deep Learning.

Quels sont les avantages d’une telle méthode d’apprentissage ?

Utiliser le programme de Synthèse Bayésien réduit la puissance de calcul de données nécessaires à l’IA pour apprendre. Là où des IA demandent de tourner avec l’aide de centaines de serveurs, celle de Gamalon peut tourner avec les mêmes processeurs que ceux présents dans un iPad.

Brendan Lake, chercheur à la New York University estime d’ailleurs que  » le programme de synthèse Bayésien rendra l’apprentissage des machines beaucoup plus facile pour les chercheurs et les praticiens ».

Dans quels domaines cette IA pourrait-elle être utile ?

Plus performante d’un point de vue économique et plus rapide, l’IA de Gamalon peut aussi être utile pour les entreprises souhaitant convertir leurs données. Son programme d’apprentissage permet de convertir les flux de données non structurées en données structurées. L’IA pourrait donc devenir pour les entreprises traitant de grandes quantités d’informations un allié de taille pour trier et nettoyer des bases de données.

A l’heure actuelle, l’IA de Gamalon sera utilisée uniquement pour le nettoyage de données, mais les investisseurs se sont montrés nombreux. Le Département américain du programme DARPA de la Défense aurait ainsi investi 7,7 millions de dollars dans le développement de l’entreprise et 8 autres investisseurs se sont également manifestés. Si cette intelligence artificielle a encore de quoi effrayer car l’apprentissage en Deep Learning est très répandu, Gamalon espère trouver une fin commerciale à cette IA afin de changer les choses.


La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français

— @DailyGeekShow