Manger un plat qui n’a pas été cuit assez longtemps peut avoir des conséquences insolites. C’est ce qu’a appris à ses dépens une Sud-coréenne de 63 ans. A cause d’un calmar mal préparé, des spermatophores encore vivants ont infesté sa bouche.

Voir un humain être inséminé par le sperme d’un animal a tout de la science-fiction. Cependant, si un tel cas paraît extrême, il peut parfaitement se produire. Une femme de 63 ans originaire de Corée du Sud en a fait l’expérience. Tout a commencé lors de la préparation d’un calmar pour le dîner.

Un défaut de cuisson du calmar à l’origine de ce cas insolite

L’animal possède dans son quatrième membre droit des spermatophores. Ces petites capsules contiennent du sperme qui, une fois pressées, fécondent la femelle. Il est donc nécessaire de bien préparer l’animal avant la cuisson. Or, la victime a oublié de retirer ces capsules. De plus, elle n’a pas cuit l’animal assez longtemps pour éliminer les spermatophores.

En prenant une bouchée, elle a mordu dans l’une des capsules, ce qui a libéré des spermatophores toujours vivants et en bonne santé d’après les analyses. La victime a alors ressenti des picotements, comme si des « insectes » étaient en train de lui mordre l’intérieur de la bouche. Des douleurs aiguës accompagnaient ces sensations. Au total, les spécialistes ont trouvé « 12 petits sacs de sperme en forme de fuseau blanc, semblables à des insectes » incrustés dans sa langue et sa gencive.

Todarodes pacificus, l’espèce à l’origine de ce cas © Commons Wikipedia / GFDL&CC

Cette forme d’insémination est rare mais ce n’est pas la première fois qu’elle est observée. En 2011, une jeune Japonaise de 21 ans a vécu une expérience similaire. Toutefois, elle avait mangé des organes sexuels de calmar crus. Ces deux cas rappellent que manger des aliments crus ou mal cuits peuvent comporter des risques, s’ils sont mal préparés.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de