injectables cosmétiques
— hedgehog94 / Shutterstock.com

Même s’ils ne font toujours pas l’unanimité, l’utilisation des injectables cosmétiques est devenue de plus en plus courante au cours des dernières années. En effet, que cela soit auprès des femmes ou des hommes, des produits comme le botox ne cessent de gagner en popularité. Mais comment fonctionnent ces produits ?

Les injections de comblement cutané

À mesure que l’on vieillit, divers signes de vieillissement commencent à apparaître naturellement sur notre peau, en particulier au niveau de notre visage. Si certaines personnes les acceptent aisément, d’autres préfèrent les cacher ou les faire disparaître grâce à diverses procédures cosmétiques. Parmi ces procédures, l’usage des injectables cosmétiques – comme la toxine botulique, l’acide hyaluronique, le collagène et le silicone – est de plus en plus populaire, malgré les nombreuses polémiques qui les entourent.

Il faut savoir que les injections cosmétiques sont des procédures médicales qui consistent à injecter une substance sous la peau pour modifier un aspect de l’apparence. Par exemple, ces injections peuvent être effectuées pour faire disparaître des rides sur le visage, ou pour rendre les lèvres plus pulpeuses. Il y a deux grandes catégories d’injectables cosmétiques : la toxine botulique et les produits de comblement cutané. De manière générale, il existe quatre matériaux de base utilisés dans les produits de comblement cutané.

Ainsi, il y a les produits à base de graisse autologue pour des procédures appelées lipofilling ou lipostructure. La graisse autologue est généralement prélevée sur d’autres parties du corps pour l’injecter ailleurs à la manière d’une greffe de cellules graisseuses. Il y a aussi les produits à base de collagène, une protéine naturellement présente dans notre corps, mais qui diminue avec l’âge. En plus de lisser les rides, les injections de collagène sont utilisées pour atténuer les cicatrices.

Ensuite, il y a les injections de matériau support contenant des microsphères d’un autre matériau biocompatible, comme le polyméthacrylate de méthyle. Enfin, il y a les produits à base d’acide hyaluronique, un composé naturellement présent dans notre corps pour assurer le bon fonctionnement des articulations. Également utilisé dans divers traitements médicaux – dont le traitement de l’arthrose – l’acide hyaluronique figure aujourd’hui parmi les injectables cosmétiques les plus couramment utilisés.

Botulinum toxin type A protein structure
© 5-HT2AR / Wikimedia Commons

Le botox : la star des injections cosmétiques

Mais celui qui figure en tête de liste en matière d’injectable cosmétique reste la toxine botulique, connu sous le nom commercial de botox. Les injections de botox utilisent une toxine produite par la bactérie Clostridium botulinum pour empêcher temporairement un muscle de bouger en certains signaux chimiques provenant des nerfs. Autrement dit, le muscle injecté ne peut pas se contracter et cela permet de lisser temporairement les rides. Notons que cette bactérie est la cause du botulisme, un type d’intoxication alimentaire.

Il est très important de savoir que toutes les procédures d’injections cosmétiques comportent des risques. Pour minimiser les risques, il est vivement conseillé de toujours consulter un professionnel de la santé avant d’avoir recours à l’une de ces procédures. Parmi les effets secondaires possibles, il y a l’apparition de nodules, de rougeurs, de gonflements et d’ecchymoses, la décoloration ou l’hyperpigmentation de la peau et les réactions allergiques. Par ailleurs, il faut également savoir qu’aucune injection cosmétique n’est permanente.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments