Mykola Holyutyak / Shutterstock.com

Saviez-vous que les premiers êtres à avoir été dans l’espace n’étaient pas des humains mais des animaux ? Alors que la Russie, les Etats-Unis et la Chine ont déjà envoyé des astronautes dans l’espace, l’Inde compte bien rejoindre leur rang. Toutefois, au lieu d’animaux ou d’astronautes, le pays enverra à la place des robots humanoïdes.

Une question de sécurité

Le rédacteur scientifique Pallava Bagla, de la BBC News, a rapporté l’information le jeudi 25 juillet 2019. Le gouvernement indien a alloué un fonds de 1,4 milliard de dollars à l’Organisation indienne pour la recherche spatiale (Isro) pour son projet de premier vol spatial habité.

Dans le cadre de ce projet, qui devrait se concrétiser d’ici 2022, l’Inde va utiliser la fusée la plus lourde du pays. Il s’agit du Geosynchronous Satellite Launch Vehicle Mark III, plus connu sous le sigle GSLV Mk-III.

D’ici là, l’Isro, en collaboration avec l’Indian Air Force, formera également une équipe de 10 astronautes et sélectionnera éventuellement 3 d’entre eux pour le vol dans l’espace.

Néanmoins, il est fort probable que l’envol de ces astronautes dans l’espace ne se fasse pas pour 2022. L’Inde préfère effectivement envoyer d’abord des robots humanoïdes dans l’espace pour mieux comprendre les effets de l’apesanteur et des rayonnements sur le corps humain, surtout s’ils restent pendant une durée plus ou moins longue dans l’espace.

Le directeur de l’Isro, Kailasavadivoo Sivan, a déclaré qu’ « il s’agit d’un programme national très ambitieux. Mais avant que les Indiens ne volent dans l’espace, deux vols avec des humanoïdes vont tester les limites du module d’équipage. »

L’Inde préfère être prudente et faire ses propres expériences.

Les expériences antérieures ont montré que l’espace était sans danger pour l’Homme

Bien que l’Inde veuille être prudente, il faut noter que des expériences du même genre ont également été menées auparavant. Pour déterminer si l’apesanteur ou le rayonnement dans l’espace étaient nocifs ou non pour l’être humain, les scientifiques ont d’abord envoyé toutes sortes d’animaux allant des mouches aux souris, singes, chiens, chats, chimpanzés, tortues et même araignées, dans l’espace.

Une fois qu’il a été clair que la vie dans l’espace était à priori sans danger, la Russie a envoyé le premier homme, Youri Alexeïevitch Gagarine ou Iouri, dans l’espace le 12 avril 1961, dans le cadre de la mission Vostok 1, un programme spatial soviétique.

Malgré tout, si l’Inde réussit son projet de premier vol habité dans l’espace, elle sera le quatrième pays à réussir un vol spatial habité, qui décollera depuis son propre sol.

L’Inde deviendra-t-elle le quatrième pays à réussir à lancer des vols spatiaux habités depuis son propre sol ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de