L’arthrose, ou ostéoarthrite, se manifeste progressivement par le biais de douleurs au niveau des articulations. En cause, l’usure de ces dernières ou du cartilage provoque un tel phénomène, régulièrement associé au vieillissement. À ce jour, peu de traitements se révèlent efficaces, que ce soit pour soulager une douleur ou pour guérir. Les chercheurs ont peut-être trouvé une solution, par le biais d’un pansement qui pourrait régénérer les articulations touchées. Explications.

Un pansement à base de cellules souches et de facteurs de croissance

Ce sont de nouveaux travaux français, réalisés par des chercheurs de l’Inserm et de l’université de Strasbourg, qui ont été testés sur des rats, puis des moutons. Ces deux animaux, sur lesquels ont été menés des essais cliniques, ont la particularité intéressante d’avoir des articulations dont la taille se rapproche de celle d’un être humain. Ainsi, nous avons de bonnes raisons de penser que si les recherches et autres expériences ont été menées avec succès sur ces dernières, cela envoie de bons signaux pour une batterie de tests à venir sur les humains.

Le pansement, appelé ARTiCAR, composé de deux couches successives, a été exposé dans la revue Nature Communications. La première de ces couches s’apparente à un pansement conventionnel, dont le but est d’adhérer à la surface osseuse touchée, et surtout de permettre l’intervention d’une seconde couche. Cette dernière est, elle, composée de cellules souches prélevées dans la moelle osseuse du patient lui-même, mais également d’acide hyaluronique. L’association de ces éléments va permettre l’évolution de ces cellules souches en cartilage articulaire, ce qui aura pour effet de réparer les zones osseuses touchées par l’arthrose.

Plus précisément, ce nouveau pansement aurait la possibilité de régénérer du cartilage qui serait impacté par une lésion articulaire de grade 3 à 4. Il faut savoir que ce type de lésion entraîne dans la majorité des cas une pose de prothèse, ce qui s’avère très contraignant pour un patient. Les recherches actuelles ont pour but de de soigner également des lésions de grade 2, qui se révèlent encore plus graves.

L’arthrose, ou le manque de traitement

Comme dit ci-dessus, il existe aujourd’hui peu d’options viables afin d’affronter l’arthrose. Principalement, les patients touchés doivent s’orienter vers une prothèse articulaire, ou encore des traitements portant sur des solutions anti-inflammatoires. Mais il faut également rappeler que ce sont des solutions qui interviennent à la fin d’un traitement, en cas de dernier recours. Afin de lutter efficacement contre l’arthrose dans un premier lieu, il convient de l’anticiper ou, si vous souffrez déjà d’arthrose, vous pouvez lutter contre en faisant des exercices physiques.

Beaucoup pensent que ce sont justement les activités physiques qui entraînent de l’arthrose, mais c’est tout le contraire : les traitements proposés aux patients comprennent d’ailleurs beaucoup d’exercices physiques, à pratiquer de manière progressive. De plus, la kinésithérapie s’avère de plus en plus efficace, et les nombreux programmes de renforcement musculaire sont fortement conseillés. Enfin, perdre du poids pourrait largement soulager vos articulations. Sachez également que d’autres solutions plus radicales comme des micro-greffes sont possibles, et les solutions chirurgicales sont considérées comme « douloureuses » ou « invasives » pour le patient, comme nous le rapporte Sciences et Avenir.

Après avoir testé ce prototype avec succès sur des animaux, la prochaine étape consiste logiquement à l’essayer sur l’homme. Une petite « cohorte de 15 patients » servira dans l’élaboration d’un « pansement » efficace pour l’arthrose.

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
ClaudeTigroudu59 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Tigroudu59
Invité
Tigroudu59

A la suite d’un accident de la route il y à plusieurs années,mon genou est innopérable à mon age (31), je souffre d’arthrose avancée, je viens de bénéficier de deux séries d’injection type PRP (Plaquettes Riche en Plasma), c’est le même principe que cette article, mais directement injecter dans l’articulation.… Lire la suite »

Claude
Invité
Claude

Enfin, c’est le premier article sur lequel je tombe qui parle de la pollution liée aux feux d’artifice en mer. Et pourtant, je suis un amateur de ces spectacles, mais pas un instant de repos entre chaque tir n’est pas indispensable.