― Said Marroun / Shutterstock.com

Si une certaine conscience écologique pousse beaucoup d’entre nous à réduire notre consommation de manière générale, on oublie souvent que l’essentiel des services auxquels on recourt aujourd’hui concerne le numérique. En effet, la consommation proposée par les sites de visionnage à la demande n’est immatérielle qu’en apparence.

La courbe de la consommation d’éléctricité de Netflix a suivi une hausse exponentielle. Le géant du streaming est passé de 245 000 MWh d’éléctricité consommés en 2018 à 451 000 MWh en 2019. En effet, depuis 2018, Netflix s’est étendu dans de nombreux pays.

Quelle empreinte ont toutes ces heures de binge-watching sur l’environnement ? Des chercheurs allemands ont mené une nouvelle étude sur le sujet, prouvant que les sites de streaming à la demande augmentent les émissions de gaz à effet de serre. Or, les gaz à effet de serre sont à l’origine du changement climatique et de la hausse des températures à l’échelle mondiale.

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
FlorianGurney Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gurney
Membre
Gurney

Avez-vous lu l’étude ? Elle dit que le streaming via la fibre a l’impact le plus faible. C’est par contre via le réseau cellulaire (3G) que l’empreinte est la plus forte. Mais que celle-ci sera réduite avec la 5G. Fibre : 2g CO2/heure ADSL : 4g CO2/heure 3G : 90g… Lire la suite »