Jusqu’à présent, posséder des toilettes sèches était un choix réservé aux propriétaires de maisons individuelles. Mais un projet immobilier collectif va pour la première fois expérimenter cette installation sanitaire. C’est en Bretagne que le projet va voir le jour et habitants comme promoteurs sont confiants de ce choix.

COMMENT FONCTIONNENT CES TOILETTES SÈCHES ?

Les toilettes sèches utilisent en temps normal un système de sciure. Au lieu d’utiliser une chasse d’eau, il faut verser de la sciure de bois sur les déchets, ce qui permet de créer du compost. Mais dans le cadre de ce projet, les toilettes sèches fonctionnent différemment. Quand l’utilisateur aura terminé, il devra simplement appuyer sur une pédale.

L’urine ira dans une cuve commune et les excréments partiront dans une sorte de coffre. Il n’y a aucune crainte à avoir part rapport aux odeurs : chaque logement comportera une VMC. Au total, 23 foyers répartis dans 4 petits immeubles seront équipés de cette installation insolite.

Un exemple de toilettes sèches © Flickr / SuSanA Secretariat

QU’ADVIENDRA-T-IL DES DÉCHETS GÉNÉRÉS ?

Tous les 6 mois, un maître-composteur viendra récupérer les déchets qui seront ensuite utilisés localement. L’urine deviendra un engrais naturel tandis que les excréments seront mélangés aux déchets verts et aux lisiers. De plus, cette combinaison permettra de créer du compost pour les agriculteurs locaux.

Que ce soit via leur utilisation simple ou par ce qu’elles engendrent, les toilettes sèches sont pour l’heure bien accueillies. Le chantier doit commencer cet été et il a été subventionné à hauteur de 40 000 euros par le Conseil régional de Bretagne.

Les habitants vont générer engrais et compost

CRÉER DE LA MIXITÉ ET UNE AVANCÉE ÉCOLOGIQUE

Au-delà de la nouveauté, le projet toilettes sèches est pensé pour réduire l’impact des habitants sur l’environnement. Dans une région où la consommation d’eau est assez chère, cette initiative limite les dépenses des ménages. Mais ce n’est pas le seul choix écologique voté par la coopérative.

Une isolation en textile recyclé va aussi être installée pour réduire les charges. Enfin, afin de créer de la mixité, les foyers seront adaptés aux personnes à mobilité réduite et des loyers à prix modérés seront mis en place.

Les toilettes sèches permettront d’économiser des milliers de litres d’eau chaque année

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de