Pour pallier le manque de logements pour les SDF, ce Français crée des abris isothermes d’urgence

Geoffroy de Reynal a mis ses talents d’ingénieur à l’oeuvre. Il a créé un abri pour les personnes les plus démunies. « Iglou » est le nom de ce projet. Cette solution transitoire et temporaire est financée grâce à une opération plus que réussie de crowdfunding.

 

Iglou, une « solution à un problème pressant »

Geoffroy de Reynal est ingénieur en énergies renouvelables. Du haut de ses 26 ans, il travaille d’abord sur des chantiers éoliens et solaires à l’étranger. En avril 2017, à son retour en France, il décide de se lancer dans la construction d’abris isothermes pour les personnes sans domicile.

Pour mener à bien son projet, il organise une campagne de crowdfunding. Cette dernière atteint plus de 300 % l’objectif initial. Il remporte dans le même temps la Social Cup. La construction des premiers prototypes démarre. Pour lui, c’est une « solution à un problème pressant ».

« Iglou » a une structure proche d’une tente. Elle permet d’« isoler la chaleur du corps humain ». Dans la tente il fait « 15 °C au-dessus de la température extérieure », et elle atteint « même 20 °C pour ceux qui y dorment en couple ». « Iglou » peut résister au feu ainsi qu’à plusieurs jours de pluie.

 

Premiers prototypes testés à Bordeaux, « les retours sont bons »

Actuellement, les premiers prototypes sont en phase de test à Bordeaux. Les 9 premiers « Iglou » sont dans trois squats bordelais sans chauffage, avec un encadrement de la part de Médecins sans frontières. Selon l’ingénieur à l’origine du projet, « les retours sont bons ». Le projet continue son développement grâce à l’opération de crowdfunding.

« On estime qu’en France, entre 15 000 et 20 000 personnes dorment dehors, ce sont autant d’abris à fournir dans un premier temps, avant de chercher des solutions plus pérennes », indique Geoffroy de Reynal. À l’heure actuelle, dix « Iglou » sont en construction pour être testés cet hiver. Certains prototypes vont évoluer et seront “modulables pour héberger des familles et des couples” et “plus épais aussi pour augmenter la température intérieure”.

Dans ce projet, il faut aussi convaincre les autorités : « Il reste à démarcher les préfectures pour obtenir l’autorisation d’installer les Iglou dans l’espace public, raconte Geoffroy de Reynal. J’ai contacté plusieurs préfectures qui sont ok dans la forme. […] L’objectif est que l’année prochaine il n’y ait plus de personne qui dorme dans le froid en France. », finit par dire l’ingénieur.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux