Avoir un chat, c’est bien. Mais être réveillé à 3 heures du matin car il a rapporté une proie encore vivante est une autre histoire. Pour ne plus vivre cette situation, un ingénieur d’Amazon a trouvé la solution : il a fait appel à une IA qui joue les gardiennes.

UNE COHABITATION PARFOIS GÊNANTE

Au départ, Ben Hamm a adopté Metric pour se débarrasser des rats qui avaient infesté son appartement. Si le chat s’est bien occupé des rongeurs, son instinct de chasseur faisait qu’il rapportait d’autres proies. Ben était donc régulièrement réveillé en pleine nuit par son chat.

Cependant, les proies en question n’étaient qu’à moitié mortes, causant le chaos dans la maison. Pour régler ce problème, l’ingénieur a donc mis au point un système de verrouillage unique relié à l’une des IA créées par son entreprise.

L’instinct de chasseur du chat de Ben lui a donné une idée ingénieuse

COMMENT CETTE « GARDIENNE VIRTUELLE » FONCTIONNE-T-ELLE ?

Dans un premier temps, Ben a installé au-dessus de la chatière une caméra équipée de DeepLens. Cette dernière a été mise au point par Amazon et est spécialisée dans le deep learning. L’IA qu’elle renferme a par la suite été alimentée avec des algorithmes de vision industrielle mis au point par Ben. Puis, l’ingénieur a installé un simple système de verrouillage Arduino sur la porte de son chat. Désormais, quand Metric rentre de balade, il est scruté par la caméra de surveillance. Celle-ci observe alors si l’animal a une proie dans la gueule ou non.

Si Metric n’a rien dans la gueule, la chatière se déverrouille et il peut rentrer. Mais s’il a un oiseau ou un rat, la petite porte se bloque. Le chat doit alors patienter 15 minutes dehors ou abandonner sa proie avant de revenir devant la porte. De plus, son maître est prévenu par SMS quand il y a un oiseau dans la gueule de son chat. Ben a même paramétré l’alerte SMS. Un don à la National Audubon Society (société qui se bat pour la protection des oiseaux) est automatiquement fait quand il reçoit ce type de SMS.

Avec ce système, le chat peut rentrer s’il n’a pas de proie
© Flickr / Stephen Hanafin

UNE SOLUTION ADAPTÉE À DE NOMBREUX FOYERS

Si le problème de Ben et Metric paraît insolite au premier abord, il touche des millions de foyers. Lors de sa présentation, l’ingénieur a dévoilé que sur les 74 millions de chats domestiques que comptent les Etats-Unis, 4 millions sont des chasseurs.

DeepLens est principalement conçue pour le développement et la recherche en laboratoire. Mais avec l’invention de Ben, elle pourrait devenir grand public. Le système de surveillance permettrait à tous les foyers concernés de ne plus trouver de mauvaise surprise au réveil tout en laissant à leur chat la liberté de se déplacer la nuit.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de