— © iSpace2o

La start-up italienne iSpace2o a annoncé le lancement de la production de la première coque pour son impressionnant hydroptère submersible. Entièrement électrique, l’engin embarquera plusieurs technologies de pointe.

Une conception innovante

Capable d’atteindre une vitesse de 43 km/h en surface et de plonger jusqu’à 50 mètres de profondeur, le Deepseaker DS1 sera équipé de jets silencieux Deepspeed développés par la société Sealence. Si iSpace2o n’a pas évoqué le type de batterie qu’il embarquera, une fois une vitesse suffisante atteinte, sa coque sortira de l’eau, ce qui réduira considérablement la résistance et améliorera l’autonomie de l’engin.

Une technologie innovante développée en partenariat avec la société Like-A-Fish fournira à la cabine de l’hydroptère (pouvant accueillir 4 personnes) de l’oxygène « quasi illimité ». Reposant sur une centrifugeuse électrique permettant d’extraire l’oxygène dissous dans l’eau de mer pour le réinjecter dans le système de ventilation du sous-marin, celle-ci consommera environ 150 W d’énergie par personne.

— © iSpace2o

iSpace2o promet une navigation par intelligence artificielle « à la Tesla », un système de coussins gonflables pour faire remonter l’engin à la surface en cas d’urgence, un affichage tête haute inspiré de la réalité augmentée, des GoPro intégrées, des hydrophones pour le son sous-marin ainsi qu’une structure à double coque permettant de garder la cabine étanche et d’assurer la sécurité des occupants en cas de collision.

Différentes utilisations

Comme la grande majorité des submersibles de cette taille, le Deepseaker DS1 s’adressera principalement aux opérateurs touristiques et aux propriétaires de superyachts, mais pourrait également être utilisé dans le cadre d’opérations de sauvetage en mer ou des campagnes scientifiques. Selon iSpace2o, une grande compagnie de croisières aurait d’ores et déjà réservé 10 hydroptères.

« La technologie est désormais arrivée à maturité et, partout dans le monde, ce type d’engin suscite un intérêt croissant », estime Giuseppe Carusi, PDG de l’entreprise italienne.

— © iSpace2o
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
11 jours

genial !

jean alfort
jean alfort
11 jours

et à partir d’un « vaurien » ça marche?