Percez les secrets de l’horloge astronomique de Prague, l’une des plus anciennes d’Europe

Si vous avez l’occasion de visiter Prague, il est une curiosité que vous devez découvrir et qui fascine les touristes du monde entier. Du haut de sa tour, Orloj veille sur les habitants de la capitale tchèque et ce, depuis 1410. Partez à la découverte de l’horloge astronomique de la ville, un joyau de technologie et de beauté qui fonctionne toujours aujourd’hui avec une précision déconcertante.

Présentes dans une dizaine de pays européens, les horloges astronomiques sont d’imposants cadrans qui permettent à tous de lire l’heure, mais également de suivre les phases lunaires, la position du soleil ou encore la progression du zodiaque. Elles ont fait leur apparition au cours du 13e siècle et l’une des plus majestueuses d’entre elles se trouve à Prague, sur la place de la Vieille-Ville.


Orloj est une imposante horloge dont la partie la plus ancienne a été installée en 1410. Par la suite, elle connaîtra de multiples ajouts au cours des siècles : calendrier , sculptures, figurines animées…. Ces figurines animées sont d’ailleurs une véritable attraction guettée par les touristes de passage. Chaque heure, ces figures représentant des vices (la Vanité, l’Avarice, la Convoitise et la Mort) prennent vie en secouant la tête et en sonnant une cloche.

Si chaque heure est marquée d’une petite danse de ces figurines, les cadrans complexes poussent les visiteurs à se demander comment lire l’heure et les informations présentées. Sur le cadran supérieur, il est possible de lire l’heure comme sur une montre à la différence près que celle-ci indique les 24 heures de la journée.

La plaque colorée servant de fond montre les différents moments de la journée dans un jeu de nuances allant de l’orangé au bleu nuit. Une baguette représentant le soleil court le long du cadran toute la journée. Deux anneaux ornés de chiffres complètent la structure de ce cadran : l’anneau intérieur indique l’heure locale de Prague tandis que le cadran extérieur indique les heures italiennes. D’ailleurs, le 24 sur le cadran italien ne marque pas le début d’une nouvelle journée mais l’heure du coucher du soleil. L’anneau se déplace donc tout au long de l’année en suivant le rythme du soleil.

En plus de suivre la course du soleil, l’horloge astronomique retranscrit également le cycle de la lune. Tout comme la baguette du soleil, une autre baguette dédiée à la lune tourne autour de l’anneau du zodiaque. Ces dernières indiquent la position de chaque astre dans son orbite autour de la Terre. Une balle vient enfin indiquer les différentes phases lunaires. Ce détail de l’horloge est l’un des plus fascinants car il est dû uniquement à la gravité, fonctionnant en quelque sorte comme un astrolabe.

Sur la partie inférieure de l’horloge se trouve une plaque représentant un calendrier. Si l’originale est installée dans le musée de la ville, une copie datant de la fin du XIXe siècle l’a remplacée sur l’horloge. Redessinée par Josef Mánes, cette plaque est composée de 13 cercles décorés.

Au centre se trouve la crête de la vieille ville de Prague entourée des 12 signes du zodiaque. Les 12 cercles décorés représentent quant à eux les douze mois de l’année à travers les différents travaux de la terre. Cette plaque tourne tout au long de l’année et elle indique à son sommet le jour en cours.

Une publication partagée par Olesya (@olesjun) le

Si l’horloge a connu de multiples réparations et restaurations au cours des siècles, elle a bien failli disparaître à tout jamais. Le 8 mai 1945, l’insurrection frappe la ville et les nazis ont gravement endommagé ce monument. La plaque du calendrier est la partie ayant subi le plus de dégâts, mais suite à une restauration importante, elle a pu être réinstallée sur l’horloge en 1948. Depuis, cette merveille séduit par ses couleurs et son système mécanique les touristes et les habitants qui n’hésitent pas à lever les yeux au ciel pour contempler cette horloge astronomique qui a marqué l’histoire.


Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.

— Denys Gagnon