Microsoft / Youtube

Durant une conférence Microsoft, Julia White, en charge du marketing du projet Azure, ne s’est pas présentée seule pour son discours. En effet, elle était accompagnée de son hologramme à l’identique, qui parlait japonais… Explications.

Un hologramme traducteur ?

Le mercredi 17 juillet dernier avait lieu une conférence Microsoft, qui ne s’est pas déroulée exactement comme prévu.

Julia White, vice-présidente en charge du marketing attachée à l’unité Azure (cloud de Microsoft), a participé à la conférence des partenaires Inspire de l’entreprise pour montrer qu’il est possible maintenant de non seulement créer un hologramme très réaliste d’une personne, mais également de le faire parler dans une autre langue, avec la même voix que la personne.

Elle a alors fait appel à son hologramme pour poursuivre le discours… en japonais, langue qu’elle ne maîtrise absolument pas. 

N’importe quelle personne qui portait le dispositif HoloLens 2 signé Microsoft dans le public pouvait apercevoir Julia White en face d’elle, en train de livrer son discours en parfait japonais. Découvrez le résultat dans la vidéo ci-dessous.

Une innovation pour la communication humaine

Mais comment cette prouesse est-elle possible ? Cette démo est en fait le fruit d’une combinaison de deux technologies qui existent déjà : la réalité mixte qui a permis d’enregistrer en studio Julia White pendant qu’elle faisait son discours en anglais et de créer ce double visuel, un parfait hologramme. Il y a également la technologie de synthèse vocale neuronale, à l’origine de la signature vocale personnelle de White. Cette combinaison inédite démontre les impressionnants outils technologiques de Microsoft, tels qu’Azure AI ou encore HoloLens. 

L’hologramme était alors capable de dire n’importe quoi, dans n’importe quelle langue, avec la même voix que White. Le géant de la technologie Software démontre ainsi sa motivation pour de nouvelles innovations technologiques

Cet hologramme traducteur brise ainsi les barrières de la communication humaine, puisqu’il permettrait in fine au monde entier de comprendre un seul et même discours de manière réaliste (et non avec une voix traductrice ajoutée). 

Le site Futurism s’interroge ainsi sur d’autres technologies innovantes dans la même veine : des lentilles de contact de réalité mixte qui éliminent le besoin d’un casque d’écoute ? L’IA qui peut traduire le discours dans la même voix que le locuteur, en temps réel ? Les champs des possibles sont larges et comme dirait White à la fin de sa démo : “Toutes ces technologies existent aujourd’hui. Le futur, c’est maintenant.”

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de