10 espèces d’hippocampes époustouflantes

10 espèces d’hippocampes époustouflantes

De l’Antiquité à nos jours, l’hippocampe a nourri l’imaginaire et le rêve de nombreuses civilisations. Ce sublime poisson que l’on surnomme « cheval de mer » passionne tant par sa physionomie que ses incroyables couleurs. Il existe une cinquantaine d’espèces d’hippocampes, toutes plus fascinantes les unes que les autres. Le DGS vous présente 10 espèces de ces sublimes animaux marins.

Les hippocampes appartiennent à la famille des Syngnathidae. Il peuvent vivent entre deux et quatre ans. Tous les hippocampes sont répartis dans les eaux tempérées et tropicales du monde entier, et ce sont toujours les mâles qui portent les oeufs. La plupart se nourrissent de plancton animal (crustacés, œufs ou larves de poissons). Les différentes espèces se distinguent par leur couleur, leur habitation et leur taille.

 

HIPPOCAMPUS KUDA OU HIPPOCAMPE DORÉ 

HIPPOCAMPE-kuda
Un hippocampe kuda via Shutterstock

L’hippocampe doré est natif du bassin Indo-Pacifique. Il vit sur les côtes est de l’Afrique, dont la mer Rouge, jusqu’aux eaux de la Polynésie, dont Hawaï, ainsi que dans les eaux des îles méridionales du Japon à la Nouvelle-Calédonie. Il mesure entre et 17 et 30 centimètres. Il est donc assez imposant en comparaison aux autres espèces d’hippocampe. Il peut aussi bien vivre dans les fonds de mer (jusque 55 mètres de profondeur dans les eaux côtières, dans les eaux abritées des estuaires, des ports ou de mangroves) que dans la profondeur la plus proche de la surface (agrippé à des algues à 8 mètres de la surface). La texture de sa peau est granuleuse, et sa couleur peut être sombre, jaune, crème ou rougeâtre avec de petites taches sombres.

 

HIPPOCAMPUS REIDO OU HIPPOCAME LONG-NEZ

hippocampus-reidi

Cette espèce d’hippocampe vit dans les eaux peu profondes de l’ouest de l’océan Atlantique, sur les côtés d’Amérique du Nord et du Sud (Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes, Brésil, Colombie, Cuba, États-Unis, Grenade, Haïti, Honduras, Jamaïque, Panama et Venezuela). Il vit environ à 15 mètres de profondeur depuis le rivage. Il mesure entre 10 et 15 centimètres. Sa couleur est souvent identique à son environnement : il peut être blanc, brun, jaune, orange, rouge ou violet.

 

HIPPOCAMPUS HYSTRIX OU HIPPOCAMPE ÉPINEUX

hippocampe-hitrixe
Un hippocampe épineux via Shutterstock

Cette espèce est native du bassin Indo-Pacifique (exactement comme Hippocampus kuda). Il vit dans des eaux peu profondes, de 5 à 20 mètres de profondeur. Sa taille peut atteindre entre 15 et 17 centimètres. Ses épines sont pointues avec des extrémités sombres. Ses couleurs sont variables et dépendent de son environnement. Il peut être gris, crème, jaune vif, vert, brun ou encore rouge. 

 

HIPPOCAMPUS INGENS OU APPELÉ HIPPOCAME DU PACIFIQUE 

Un hippocampe du Pacifique via Shutterstock
Un hippocampe du Pacifique via Shutterstock

On le trouve dans les récifs de corail de Colombie, du Costa Rica, de l’Équateur, de Salvador, du Guatemala, du Mexique, du Panama, du Pérou et des États-Unis. Il peut vivre de 2 à 30 mètres de profondeur. Il est d’une couleur qui peut aller du rouge orangé au marron, parfois avec du jaune ou du noir, et marbré de petits traits et de petits points blancs. Ses yeux sont entourés de traits blancs.

 

HIPPOCAMPUS HIPPOCAMUS OU HIPPOCAME À MUSEAU COURT

Hippocampus_hippocampus_(on_Ascophyllum_nodosum)

Il fait partie des deux seules espèces d’hippocampe vivant en France (avec son cousin l’Hippocampus gutulatus, l’hippocampe moucheté). On le trouve dans la Manche, en Atlantique et en Méditerranée, ainsi que dans la mer Noire. On le trouve également de la mer du Nord au Sénégal. Il vit souvent à environ 10 mètres de profondeur, jusqu’à 30 mètres maximum. C’est un hippocampe qui atteint une taille d’environ 10 cm. Sa couleur peut aller du brun au marron.

 

HIPPOCAMPUS ERECTUS OU HIPPOCAMPE MOUCHETÉ

Hippocampus erectus via Shutterstock
Hippocampus erectus via Shutterstock

L’hippocampe rayé fréquente l’océan Atlantique. On le trouve dans les eaux des côtes canadiennes, caribéennes, mexicaines et vénézuéliennes ainsi que des États-Unis. Il peut vivre dans une profondeur qui peut aller jusqu’à 73 mètres. Il peut atteindre une longueur de 17 centimètres, et sa couleur est très variable. Elle peut aller du noir/gris au brun, rouge, orange ou jaune, et est souvent orné d’un motif à lignes ou à points, avec des taches plus ou moins claires.

 

HIPPOCAMPUS DENISE OU HIPPOCAMPE PYGMÉE GRÊLE

Un hippocampe pygmée via Shutterstock
Un hippocampe pygmée grêle via Shutterstock

Cette espèce est native du centre du bassin Indo-Pacifique, elle vit dans les eaux tropicales de l’Indonésie aux Philippines jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Elle vit entre 13 et 100 mètres de profondeur. La particularité de cet hippocampe est qu’il est minuscule : sa longueur maximale est de 2,4 cm, ce qui en fait l’un des plus petits représentants des hippocampes. Il a un museau très fin. Son corps est lisse et la couleur de sa peau va du jaune (plus ou moins vif) à l’orange avec souvent des petits points sombres, et parfois des bandes plus ou moins sombres au niveau de la queue. 

 

HIPPOCAMPE GUTTULATUS OU HIPPOCAMPE À LONG BEC

Un hippocampe à long bec via Shutterstock
Un hippocampe à long bec via Shutterstock

Cet hippocampe vient de l’océan Atlantique oriental et de la mer Méditerranée (dans les eaux tempérées de l’océan Atlantique oriental soit des côtes sud du Royaume-Uni aux Pays-Bas jusqu’au Maroc, dont les îles Canaries, les Açores et Madère). Il fréquente les eaux côtières peu profondes, allant jusqu’à 20 mètres de profondeur. Si sa taille moyenne observée est d’environ 12 centimètres, sa longueur maximale est de 21,5 centimètres. Il possède des petits filaments plus ou moins longs sur sa tête et sa crête dorsale. Sa couleur de peau va du vert foncé au jaune en passant par différentes variantes du brun. Il est souvent moucheté de petits points blancs.

 

HIPPOCAMPUS ALATUS OU HIPPOCAMPE AILÉ

Hippocampus_alatus

On trouve cet hippocampe dans les eaux tropicales du centre du bassin Indo-Pacifique, soit sur les côtes de l’Indonésie orientale aux Philippines ainsi que sur les côtes nord de l’Australie.  Il peut fréquenter des eaux de 10 à 80 mètres de profondeur. Il peut atteindre une longueur maximale de 18 centimètres. Ses joues, la partie supérieure de son tronc ainsi que sa queue sont dotées d’épines dont la taille se réduit avec l’âge. Au niveau de la nuque, il possède une paire d’épines orientées vers l’extérieur et recouvertes de filaments dermiques qui lui ont valu sont nom scientifique et commun. Sa tête est relativement grosse, le museau est long et large. Il est souvent de couleur blanche, presque rosâtre, avec des petits points sombres.

 

HIPPOCAMPUS BARGIBANTI OU HIPPOCAMPE PYGMÉE

Un hippocampe pygmée via Shutterstock
Un hippocampe pygmée via Shutterstock

On trouve cette espèce dans les eaux tropicales du centre du bassin Indo-Pacifique (de l’Indonésie aux Philippines jusqu’en Nouvelle-Calédonie). Il vit entre 16 et 40 mètres de profondeur, exclusivement sur des gorgones Muricella plectana et Muricella paraplectanaA l’instar de l’Hippocampus denise, cet hippocampe est minuscule : sa longueur maximale est de 2,4 centimètres. Il dispose d’un court museau et d’yeux proéminents. Son corps est recouvert d’excroissances bulbeuses. Sa couleur varie selon son environnement : il peut être d’une couleur blanchâtre/grise avec de fins motifs rouges, ou blanchâtres avec des motifs jaunes.

Ces animaux majestueux sont d’une beauté incroyable ! Malheureusement, ils sont, comme beaucoup d’animaux marins, menacés par l’activité de l’espèce humaine. Plus de 20 millions d’entre eux sont pêchés chaque année. Plus alarmant encore, en seulement 40 ans, l’homme a éliminé 52 % des animaux vertébrés de la planète…

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.

— @DailyGeekShow