Le réchauffement climatique continue de faire des ravages partout à travers le monde. Dans un nouveau documentaire salué par la critique, Netflix s’est attaché à montrer notre planète, en 2019, sous toutes ses facettes. Et à côté des plus belles visions à couper le souffle, des scènes attisent forcément notre curiosité. Dans cette catégorie, celle où un morse décide de se jeter volontairement du haut d’une falaise. Mais pourquoi donc ?

Une chute exceptionnelle ?

Comme vous pouvez le voir de vos propres yeux ci-dessous, la chute n’est pas anodine. Un morse d’Alaska, au bord d’une falaise, décide de sauter, et on peut assister à la longue et douloureuse chute. Afin d’essayer de comprendre le phénomène, des questions ont été posées à David Attenborough, le réalisateur du documentaire en question.

Ce dernier explique alors qu’un morse possède une vision relativement médiocre. Hors de l’eau, il ne peut pas voir au loin. Mais un morse est, en revanche, capable de sentir l’eau. S’il est pris par une grosse faim (ce qui est de plus en plus le cas en raison de la raréfaction de sa nourriture), il va biologiquement s’orienter vers l’eau la plus proche et tenter de s’y aventurer sans perdre de temps.

Sans une très bonne vision, le morse va donc chuter de la falaise, motivée par le désir de retrouver l’eau et les autres morses. Malheureusement, ce comportement est assez inédit, et imputable au réchauffement climatique. De plus, quand des morses se reposent entre leurs phases de chasse, ils le font habituellement sur la mer de glace, ce qui est de moins en moins possible.

Un phénomène de plus en plus courant

Malheureusement, ce phénomène est directement lié avec le réchauffement climatique et la fonte de la banquise. Nous avons l’habitude (terrible) de voir les conséquences dramatiques sur les ours polaires. Pour ce qui concerne les morses de l’Alaska, le détroit de Béring voit sa glace diminuer constamment depuis des années. Afin de tenter de trouver une solution, les morses se reportent sur la terre ferme. À contre-coeur également, car ils redoutent bien des dangers sur terre, comme les humains, les avions, ou des prédateurs comme les ours polaires.

C’est néanmoins une étape difficile pour eux, de par les rivages abrupts. Pour y parvenir, ils doivent parcourir des distances et gravir des sommets compliqués. Cela constitue une attitude inédite, qu’ils n’auraient jamais adopté sans la fonte des glaces. En bref, une fois parvenus au sommet, ils doivent redescendre pour atteindre l’eau, et souvent, du fait de leur mauvaise vision, ils sautent. Le réalisateur du documentaire estime que c’est souvent “en désespoir de cause”.

Nous sommes donc face à une attitude très intrigante des morses qui devrait nous inquiéter. Face à leur véritable désespoir, il n’est aujourd’hui plus rare de voir des morses tomber des falaises, ce qui est parfois fatal pour eux. Le morse est aujourd’hui considéré comme l’un des animaux les plus impactés par le réchauffement climatique, pour une multitude de raisons, dont celle-ci. Si les scientifiques estiment que l’espèce n’est pas en danger d’extinction à court-terme, ils affirment qu’il y a aura des conséquences dévastatrices sur leur population.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de