― Tero Vesalainen / shutterstock.com

Faire la guerre au téléchargement coûte finalement bien plus cher que prévu ! La mise en place d’Hadopi a causé bien du souci à la sphère politique qui a tenu bon… jusqu’à maintenant. En effet, Hadopi a coûté 1000 fois plus cher qu’elle n’a rapporté à l’État.

Un outil loin d’être efficace

Lancée en 2010 par Nicolas Sarkozy, Hadopi (soit la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet) a pour but de contrer le téléchargement en ligne. Avec des avertissements voire des amendes, l’outil doit inciter les internautes à arrêter de télécharger et protéger les droits d’auteur. Dix ans après, les résultats sont tombés et ils sont très mauvais !

Hadopi envoie des messages d’avertissement (13 millions au total) puis des amendes aux internautes qui téléchargent illégalement des films. Toutefois, cette autorité prend seulement en compte les téléchargements en P2P (torrent) et non en téléchargement direct ou en streaming. Il s’avère que cet outil n’est pas efficace et les résultats le prouvent !

Hadopi : un gouffre financier

Au fil des années, Hadopi a subi de nombreuses critiques :

  • Réglementation trop lente et peu conséquente ;
  • Pas efficace pour la lutte contre le téléchargement illégal ;
  • Outil qui coûte trop cher.

En effet, Next INpact a dévoilé les chiffres de 2019 et révèle que l’outil a coûté 1000 fois plus cher à l’État qu’il n’a rapporté d’argent. En 10 ans, Hadopi a distribué 87 000 euros d’amende, mais jamais de contraventions à 1500 € (le montant le plus élevé). Cela paraît une grosse somme, alors qu’en réalité le rapport dévoile qu’Hadopi a coûté 82 millions d’euros au ministère de la Culture.

Pour que ces chiffres soient plus clairs : les 87 000 € empochés ne représentent que quatre jours de fonctionnement d’Hadopi. Cerise sur le gâteau : l’outil existe depuis 4000 jours. Un sacré budget !

Même si la menace fonctionne, Hadopi n’a jamais pris en compte la montée fulgurante des services de streaming et la nouvelle manière de consommer les séries et les films. Les avertissements sont devenus inutiles et le service est pratiquement à l’arrêt. Il serait peut-être temps de le fermer ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de