― Lisa-Lisa / Shutterstock.com

Cédant à la pression publique, les grandes entreprises américaines suspendent leurs opérations en Russie en raison de la guerre en Ukraine.

Le conflit entre l’Ukraine et la Russie ne semble pas vouloir s’atténuer. Alors que de nombreuses sociétés ont témoigné leur soutien envers l’Ukraine, et donc cessé toute activité sur le territoire russe, d’autres étaient pointées du doigt pour leur inaction.

En effet, malgré le conflit, de grandes multinationales continuaient leur commerce sur le territoire russe. Des appels au boycott sont apparus sur les réseaux sociaux comme en témoignent les #BoycottMcDonalds ou #BoycottPeps. En réponse, ce mardi 8 mars, de nombreuses multinationales américaines ont annoncé suspendre leurs activités en Russie. Ainsi, McDonald’s annonce fermer temporairement ses 850 fast-foods en Russie. Les 62 000 employés russes du géant du fast-food continueront d’être payés.

« La situation est extraordinairement difficile pour une marque mondiale comme la nôtre et il y a de nombreuses considérations à prendre en compte », a souligné le patron de McDonald’s, Chris Kempczinski. 

Starbucks et Coca-Cola ont tout de suite répondu. Effectivement, l’entreprise Coca-Cola annonce elle aussi suspendre ses activités commerciales en Russie. Starbucks ferme aussi ses 180 cafés et cesse d’envoyer ses produits en Russie. Au total, 280 grandes entreprises suspendent leurs activités dans le pays, selon une liste de l’université Yale.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments