Alors que la Première Guerre Mondiale est la guerre de l’avancée technologique par excellence, avec notamment l’utilisation des premiers véhicules blindés motorisés, ainsi que l’accroissement du rôle des aéronefs et des sous-marins, l’intensité des batailles et des combats, jamais vue auparavant, obligea les forces mobilisées à faire preuve d’une imagination débordante pour protéger leur vie. Comme par exemple, le fait que les soldats canadiens utilisèrent de l’urine pour se protéger des gaz allemands… Pourquoi donc ?  

La réponse est simple : au début de la guerre, les masques à gaz n’existaient pas encore, ils furent inventés pendant la Première Guerre mondiale, et mis en service à partir de juillet 1915. En attendant, les soldats devaient donc trouver un moyen de se protéger des gaz toxiques, et se rabattaient donc sur des solutions liquides contenant de l’ammoniac : soit du bicarbonate de soude mélangé à de l’eau, soit de l’urine.

Cette dernière était très accessible, et donc facilement utilisable, car ne nécessitant évidemment aucun approvisionnement. L’ammoniac contenu dans l’urine réagissait avec le chlore en produisant des chloramines, limitant ainsi les effets du gaz. Cependant, si le coton imbibé dans l’urine était alors la meilleure solution pour se protéger des gaz mortels, il était cependant, vous vous en doutez, bien peu pratique sur le champ de bataille.

Source : Wikipédia / US Army

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de