Cette grenouille étonnante se protège des prédateurs avec ses fesses gonflables !

Dans le règne animal, il existe de nombreuses façons pour les proies de faire fuir leurs prédateurs. Si chez le poisson, le fait de feindre la mort ou les couleurs vives sont les plus répandues, une petite grenouille brésilienne a développé une curieuse technique. Une technique qui donne l’illusion qu’elle a de grands yeux mais qui lui donne surtout un très gros postérieur.

 

INTIMIDER GRÂCE À SES FESSES 

Physalaemus nattereri, plus connue comme la grenouille naine de Cubaya est une variété d’amphibien vivant en Amérique du Sud. Présente en Bolivie, au Brésil, en Argentine et au Paraguay, cette grenouille possède une particularité physique atypique.

Comme plusieurs variétés de grenouilles, elle peut gonfler certaines parties de son corps pour effrayer les prédateurs. Toutefois, à la différence des autres animaux qui gonflent le cou ou le ventre, la grenouille naine de Cubaya gonfle son postérieur.

En faisant cela, son corps double de volume au point de ressembler à un serpent. Une illusion renforcée par deux grandes taches noires sur la partie basse de son corps et qui ressemblent à des yeux quand elle gonfle. Ses prédateurs (coatis, serpents, oiseaux…) effrayés par cette parade la fuient alors sans attendre.

 

PLUSIEURS TECHNIQUES DE DÉFENSE À SA PORTÉE 

Le fait de gonfler le postérieur pour paraître plus grosse n’est toutefois pas la seule méthode de défense de la grenouille naine de Cubaya. Juste en dessous de ses taches noires imitant des yeux, la grenouille a deux glandes remplies d’une toxine. Quand elle se sent menacée, elle libère son poison sous forme de secrétions blanches.

Les animaux qui le touchent peuvent, si la dose est forte, être malades ou étourdis. Au total, la grenouille a assez de poison en elle pour tuer environ 150 souris. Enfin, sa petite taille lui permet de fuir facilement et de se faufiler dans des endroits inaccessibles aux prédateurs.

 

UNE AUTRE GRENOUILLE À 4 YEUX ?

Si cette capacité peut paraître unique, une autre grenouille la possède. Tout comme la grenouille naine de Cubaya, la grenouille chilienne à quatre yeux peut elle aussi faire « apparaître » une fausse paire d’yeux pour se défendre. Les deux grenouilles appartiennent d’ailleurs à la même famille : les Pleurodema thaul.

En développant cette ruse qui détourne l’attention et en gonflant leurs corps, ces grenouilles ont appris à se défendre et nombre d’espèces les redoutent, y compris l’Homme. Si son poison nous est inoffensif, évitez de vous frotter la peau ou les yeux si vous touchez cette petite grenouille qui, malgré sa taille, est redoutable.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux