— Thomas Barrat / Shutterstock.com

Dans l’Utah, aux États-Unis, le Grand Lac Salé continue de s’assécher et expose la population et la faune locale à de dangereux nuages d’arsenic. Il s’agit d’une véritable « bombe atomique environnementale », mettent en garde les chercheurs.

Actuellement, une sécheresse dévastatrice sévit dans l’Utah, aux États-Unis, et menace d’assécher le Grand Lac Salé. Face à ce phénomène climatique, les scientifiques mettent en garde contre des conséquences environnementales apocalyptiques. Si la situation ne s’améliore pas, il serait à craindre que des millions d’oiseaux migrateurs meurent à cause du manque d’eau et de nourriture et, pire encore, que les habitants de Salt Lake City et de ses environs soient exposés à des nuages ​​de poussière remplis d’arsenic, un poison particulièrement toxique et cancérigène pour l’être humain.

À cela s’ajouteront des impacts économiques considérables, dans la mesure où l’accès à l’eau deviendra plus difficile et donc plus coûteux, sans compter l’arrêt des extractions lucratives de magnésium et d’autres minéraux dans le lac. « Nous avons cette bombe nucléaire environnementale potentielle qui va exploser si nous ne prenons pas des mesures assez drastiques », a ainsi déclaré Joel Ferry, un législateur républicain local, au New York Times.

Face à la crise, diverses solutions sont actuellement envisagées par les responsables locaux, dont des amendes et des restrictions d’utilisation de l’eau, ainsi que d’autres mesures de conservation de l’eau.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments