Une étude effectuée par des scientifiques néerlandais vient de révéler et de prouver l’existence de ce contient de la taille du Groenland. Aujourd’hui, le Grand Adria est détruit et enfoui en mille morceaux sous l’Europe. Les chercheurs ont révélé une histoire complexe qui s’est déroulée il y a des millions d’années…

Des recherches pendant des décennies pour prouver son existence

Jusqu’à ce jour, aucun scientifique n’a pu trouver les moyens permettant de reconstituer une image du Grand Adria et la dissémination des morceaux du continent. Toutefois, par le biais des avancées logicielles ainsi que les recherches de données concernant cet ancien continent, certains scientifiques ont pu prouver son existence et établir une explication concernant le tracé de sa trajectoire au fil du temps, si d’autres ont eu recours à l’usage des instruments de tomographie sismique.

Cette information leur a permis de constater qu’une partie du Grand Adria avait pu s’introduire au-dessous du manteau terrestre à une profondeur d’au moins 1500 km.

Les causes de la disparition de Grand Adria

Douwe van Hinsbergen, un géologue à l’université d’Utrecht aux Pays-Bas qui est également l’auteur de ces travaux, a expliqué dans un communiqué que ce grand continent a eu une « histoire violente et complexe ».

Il faisait partie du supercontinent méridional de Gondwana (comprenant l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Australie et le sous-continent indien ainsi que la péninsule arabique) mais s’en est détaché il y a 140 millions d’années. Le Grand Adria s’est alors déplacé vers le Nord et est entré en collision avec le plateau européen.

Les chercheurs ont qualifié cette collision comme un choc tectonique vu que la quasi-totalité du Grand Adria a disparu, enfouie sous le « Vieux Continent ». Seuls des petits morceaux sont restés à la surface de la terre, ce qui a permis aux scientifiques de découvrir son histoire et son parcours. Selon eux, les restes du Grand Adria sont dispersés dans plus de 30 pays entre l’Iran et l’Espagne.

— Rifrazione_foto / Shutterstock.com

La Méditerranée, un immense désordre géologique

Selon une déclaration faite par Douwe van Hinsbergen dans la revue Science, « la région méditerranéenne est tout simplement un immense désordre géologique. Tout y est incurvé, en morceaux et sur plusieurs couches. » Les scientifiques ont donc investi beaucoup de temps afin de collecter la matière en faisant des fouilles à différents endroits.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de